www.faune-rhone.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Effraie des clochers 17-18
       - 
Hibou moyen-duc 2018
       - 
Mésange boréale 15-18
       - 
Pic mar 15-18
       - 
Bouvreuil pivoine 17-18
       - 
Grive litorne 17-18
       - 
Grive mauvis 17-18
       - 
Grosbec casse-noyaux 17-18
       - 
Milan royal 17-18
       - 
Pinson du Nord 17-18
       - 
Sizerin cabaret 17-18
       - 
Tarin des aulnes 17-18
       - 
Moineau friquet 17-18
       - 
Oedicnème criard 2017
       - 
Cigogne blanche 2018
       - 
Hérisson d'Europe 17-18
       - 
Lérot 2018
 - 
Les galeries
Aide, infos et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Questions fréquentes
  Statistiques d'utilisation
Cartes et listes d'espèces
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Biodiversité des communes
 - 
Cartes de présence
Guides d'utilisation
 - 
Manuels d'utilisation
 - 
Saisie mobile avec NaturaList
 - 
Code de déontologie
 - 
Règles concernant la publication de photos
 - 
Nous contacter
Oiseaux des jardins
 - 
L'observatoire Oiseaux des jardins
 - 
Mode d'emploi et tutoriel
 - 
Aides à l'identification
 - 
FAQ Oiseaux des jardins
Enquêtes et priorités
  Mortalité (routes, lignes électriques)
    - 
Points noirs collisions routières
    - 
Mortalité sous ligne électrique
 - 
Biodiversité forestière
  Enquêtes et suivis Oiseaux
    - 
Moineau domestique Lyon Métropole
    - 
Nicheurs rares et mal connus
    - 
Milan royal
    - 
Protocole EPOC
    - 
Le STOC-EPS
    - 
Suivi hivernal SHOC
    - 
Zones blanches à prospecter
Oiseaux
Mammifères
 - 
Atlas et portail régional
 - 
Clés de détermination
 - 
Loutre d'Europe
Reptiles
 - 
"Zones blanches" à prospecter
Amphibiens
Odonates
Orthoptères
Hyménoptères
Publications
  L'Effraie revue
    - 
L'Effraie: derniers numéros
    - 
L'Effraie: archives
    - 
Index des n°14 à 42
 - 
L'espèce du mois
 - 
Articles et synthèses
 - 
Synthèses communales de biodiversité
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 228
 
vendredi 16 février 2018
Mammifères
Nouveau portail: les Mammifères par la grande porte
posté par Cyrille Frey
 
lundi 12 février 2018
Oiseaux
Lyon: mettons les moyens pour les hiboux !
posté par Cyrille Frey
 
jeudi 8 février 2018
Oiseaux
Comptage oiseaux des jardins de janvier: premiers chiffres
posté par Cyrille Frey
 
jeudi 1 février 2018
Oiseaux
Quand on revient bredouille... Du bon usage de l'effectif "zéro" et du code atlas 99

Faune-Rhône offre la possibilité de saisir la valeur zéro dans le champ Effectif d’une donnée. Pour les oiseaux, en période de reproduction, le système propose alors automatiquement un code atlas 99 « Espèce absente malgré des recherches ». On appelle cela une donnée négative ou donnée d’absence. Elle apparaît sur les cartes sous la forme d’une croix entourée d’un cercle.

Mais dans quelle situation utiliser… ou ne pas utiliser cette fonctionnalité ?

Évidemment pas pour saisir « zéro pygargue à queue blanche » de retour du parc de la Tête d’Or, ni même zéro baleine à bosse à la confluence Rhône-Saône le premier avril (je vous vois).

1/ Les cas où il ne FAUT PAS saisir un effectif à zéro

« J’en ai vu mais je ne sais plus combien »

Dans le cas où l’espèce serait bien présente mais où vous n’auriez pas pu ou pas voulu la compter : dans ce cas, il faut laisser « 1 » et choisir « Non compté » dans le champ Précision.

« J’ai vu des indices, mais pas l’animal » (loges de pics, pelotes, empreintes, traces, nids…)

Si vous voyez des signes manifestes d’activité de Pic noir, de Castor… ou des empreintes ou des crottes d’un mammifère… mais pas l’intéressé lui-même, notez « minimum 1 » et explicitez la chose dans le champ Remarque.

Même chose dans le cas de découverte de pelotes de réjection. Vous visitez une grange. Il n’y a pas d’Effraie mais un joli stock de pelotes de réjection, ce qui veut dire que l’espèce passe régulièrement. Que faire alors ? Surtout pas de « 0 » : là encore, notez soit « minimum 1 » soit « Non compté » (et laissez 1 dans le champ Nombre d’individus).

Enfin dans le cas d’un nid d’hirondelle ou de rousserolle découvert en automne ou en hiver : si vous l’estimez en assez bon état pour avoir servi au printemps précédent, notez l’espèce en « Non compté », avec un code atlas 19 pour un nid découvert, mais (très important) avec une date printanière fictive, par exemple le 1er juin de l’année courante. Cela évitera de faire apparaître une donnée d’Hirondelle en plein mois de décembre !

 

2/ Les cas où il FAUT saisir une donnée à zéro

 

Saisir un effectif à zéro doit traduire le fait que l’espèce ait été activement et spécifiquement recherchée, avec de vrais espoirs de succès, et n’ait pas été trouvée.

 

Le cas le plus typique est celui de la repasse négative au Pic ou au Rapace nocturne dans un milieu jugé favorable. Mais ce n’est pas le seul.

 

De manière générale, une donnée d’absence reste une donnée, mais elle aura plus de sens et d’intérêt en termes de connaissance et de protection dans le cas d’espèces qui font l’objet de campagnes de prospection spécifique (Rapaces nocturnes, Pic mar, Moineau friquet), et lorsque vous vous êtes rendu sur un site ou dans un milieu où vous aurez recherché spécifiquement une espèce en vain.

Dans le cas des rapaces nocturnes, la saisie d’une données d’absence aura un sens en cas de non-réponse à une repasse (Chevêche d’Athéna) ou si aucun oiseau n’est observé dans un site a priori favorable (carrière pour le Grand-Duc ou grange pour l’Effraie des clochers).

Ce sera également judicieux dans le cas d’une repasse au Pic mar ou cendré qui n’aurait pas donné de résultat.

Autre cas pertinent de donnée négative : l’absence d’une espèce remarquable sur un site où sa présence est habituelle, ou récemment signalée. Par exemple si vous prospectez une parcelle qui abrite en temps normal un rassemblement automnal d’œdicnèmes et que cette parcelle est vide, il sera utile d’indiquer « zéro Oedicnème criard ». Idem, si vous passez sur un site où l’on a signalé la veille un Aigle criard, un Pouillot verdâtre ou un Jacamar des Andes et que vous ne le retrouvez pas, il y aura un intérêt à noter zéro – vérifiez tout de même que personne ne l’a déjà fait le jour même.

3/ Comment bien saisir une donnée d’absence

Pour saisir correctement une donnée d’absence deux champs sont à renseigner.

-          Le premier, évidemment, est  « Nombre total d’individus », où 0 sera indiqué.

-          Le second est aussi important, il s’agit du code atlas. Dans la liste, le code 99 signifie « Espèce absente malgré des recherches ». L’utilisation de ce code par défaut pour toute donnée d’absence permet de la considérer à part dans les consultations multicritères.

Ceci permet de faciliter le travail d’extraction et d’analyse des données de la base, alors qu’une donnée avec zéro individu code 99  sera mélangée aux autres données (de présence) sans code atlas.

Merci à tous !

L'équipe Faune-Rhône

posté par Cyrille Frey
 
lundi 29 janvier 2018
Mise à jour de la carte des zones sans données
posté par Cyrille Frey
 
mardi 23 janvier 2018
Oiseaux
27-28 janvier, comptage Oiseaux des jardins: révisez le protocole !
posté par Cyrille Frey
 
lundi 22 janvier 2018
Oiseaux
Rappel: ce week-end, comptez les oiseaux de votre jardin !
posté par Cyrille Frey
 
jeudi 18 janvier 2018
Oiseaux
Un an au 9, impasse du Progrès: petite synthèse urbaine
posté par Cyrille Frey
 
lundi 15 janvier 2018
Oiseaux
Le 27-28 janvier, comptez les oiseaux de votre jardin
posté par Cyrille Frey
 
jeudi 11 janvier 2018
Collisions routières faune sauvage: recherche d'observateurs pour tronçons tests
posté par Cyrille Frey
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 228

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Rhône
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018