www.faune-rhone.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Effraie des clochers 18-19
       - 
Pic mar 15-19
       - 
Bergeronnette printanière 2019
       - 
Cisticole des joncs 18-19
       - 
Hirondelle de fenêtre 2019
       - 
Hirondelle rustique 2019
       - 
Martinet à ventre blanc 2019
       - 
Martinet noir 2019
       - 
Moineau friquet 17-19
       - 
Oedicnème criard 2019
       - 
Pie-grièche écorcheur 2019
       - 
Pouillot de Bonelli 2019
       - 
Tourterelle des bois 2019
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 2019
       - 
Pouillot fitis 2019
       - 
Bondrée apivore 2019
       - 
Hérisson d'Europe 18-19
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2019
       - 
Triton alpestre 2019
       - 
Citron 2019
       - 
Osmia (Osmia) cornuta 2019
       - 
Anthophora (Anthophora) plumipes 2019
 - 
Les galeries
Aide, infos et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Questions fréquentes
  Statistiques d'utilisation
Cartes et listes d'espèces
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Biodiversité des communes
 - 
Cartes de présence
Guides d'utilisation
 - 
Manuels d'utilisation
 - 
Saisie mobile avec NaturaList
 - 
Saisie par listes complètes
 - 
Code de déontologie
 - 
Règles concernant la publication de photos
 - 
Nous contacter
Oiseaux des jardins
 - 
L'observatoire Oiseaux des jardins
 - 
Mode d'emploi et tutoriel
 - 
Aides à l'identification
 - 
FAQ Oiseaux des jardins
 - 
Résultats des comptages
Enquêtes et priorités
  Mortalité (routes, lignes électriques)
    - 
Points noirs collisions routières
    - 
Mortalité sous ligne électrique
 - 
Appels à prospection groupe Alerte
 - 
Biodiversité forestière
  Enquêtes et suivis Oiseaux
    - 
EPOC et listes complètes
    - 
Le STOC-EPS
    - 
Faucon crécerelle nicheur à Lyon
    - 
Moineau domestique Lyon Métropole
    - 
Milan royal
    - 
Nicheurs rares et mal connus
    - 
Suivi hivernal SHOC
    - 
Zones blanches à prospecter
Oiseaux
Mammifères
 - 
Atlas et portail régional
 - 
Clés de détermination
 - 
Loutre d'Europe
Reptiles
 - 
Enquête participative Orvet fragile
 - 
Zones blanches et mal connues
Amphibiens
Odonates
Orthoptères
Hyménoptères
Publications
  L'Effraie revue
    - 
L'Effraie: derniers numéros
    - 
L'Effraie: archives
    - 
Index des n°14 à 42
 - 
Articles et synthèses
 - 
L'espèce du mois
 - 
Synthèses communales de biodiversité
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 298
 
lundi 28 janvier 2019
Mammifères
Atlas mammifères: appel à contributions photo, aidez-nous à illustrer l'atlas

Le futur atlas numérique des mammifères de Rhône-Alpes, corédigé par la LPO et la FRAPNA-FNE est en pleine rédaction. Des monographies sont déjà en ligne et d'autres l'enrichissent constamment, vous pouvez le retrouver ici 

Mais il manque encore, notamment, des illustrations. Aussi la LPO régionale fait appel à vos dossiers, fichiers et classeurs de diapos !

Si vous disposez de bonnes photos de Mammifères sauvages de nos régions, consultez vite cette page où vous retrouverez les espèces qui nous manquent encore, le format attendu, etc.

D'avance un grand merci !

L'équipe de l'atlas mammifères

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 24 janvier 2019
Oiseaux
26-27 janvier: comptage hivernal des oiseaux des jardins

Il fait froid. Il fait gris. Il ne reste plus de papillotes ni de Mon Chéri. Le ciel s'amuse à être si bas que le canal de Jonage s'est perdu et si gris qu'on aura du mal à lui pardonner. Le vent du nord fait rien qu'à venir s'écarteler sur le trépied de nos longues-vues.

Bref, c'est l'hiver et on s'ennuie. On s'ennuie ? Jamais de la vie avec les oiseaux ! Et le 26-27 janvier, c'est le retour du comptage national des oiseaux des jardins, version hivernale.

Comment faire ?

Pas besoin d'être spécialiste, ce protocole concerne les oiseaux communs.

Il vous suffit de vous poster pendant une heure, dans votre jardin, le samedi 26 ou le dimanche 27 janvier et de compter les oiseaux que vous observez pendant une heure. Ne notez que ceux qui se posent dans le jardin, non ceux qui se bornent à le survoler. Pour en voir le plus possible, privilégiez la fin de matinée.

Pour la saisie, créez votre jardin - s'il ne l'est pas déjà sur Faune-Rhône, rubrique Saisir des données, Oiseaux des jardins, Ajouter un jardin (si ce n'est pas déjà fait !) Vous pourrez ensuite y saisir les données à l'aide d'un module très simple. Au besoin, jetez un oeil au mode d'emploi ou au tutoriel vidéo

Vous pouvez réaliser plusieurs sessions de comptage d'une heure et saisir les résultats. Toujours une saisie par session, bien entendu, surtout pas une somme totale ! Il en résulterait des chiffres biaisés et vos données ne pourraient pas être exploitées.

Une nouvelle rubrique est apparue sur Faune-Rhône avec des manuels, des fiches... Regardez dans la colonne de gauche, après les Guides d'utilisation !

Sur le site national www.oiseauxdesjardins.fr vous trouverez de nombreuses informations, aides à l'identification, fiches descriptives...

À quoi ça sert ??

L’observatoire des oiseaux des jardins, c’est du sérieux. Pour preuve, il y a le Muséum derrière. Des milliers de participants, des centaines de milliers d’oiseaux comptés : en jargon scientifique, ça s’appelle un échantillon représentatif.

L’hiver, pour un oiseau, est un simple et crucial problème de combustible : il doit alimenter sa chaudière interne. Dans ce cas, bien protégé par son édredon de plumes, il ne craindra guère le froid. Mais que les calories manquent, et c’est le refroidissement et la mort. De là, nécessité de se déplacer à la recherche de graines, de fruits, de bourgeons, d’une araignée tapie dans une fissure. Souvent, les oiseaux se rassemblent en bandes pour mieux exploiter le territoire… et votre jardin en sera un jour rempli, le lendemain vide. Il n’empêche ! Des milliers de participants au comptage, cela donne une photo représentative. L’idée est de toute façon moins d’obtenir un chiffre qu’un indicateur qui sera comparé d’année en année.

Et vous, vous aurez la joie d'apprendre à observerà remarquer ce que peut-être vous n'aviez pas l'habitude de voir. Compter les oiseaux autour de nous, c’est prendre le temps d’admirer leur beauté, leur diversité, leur lutte quotidienne pour la vie, de découvrir un monde qui, souvent, nous échappe.

Savoir se rendre disponible à la beauté gratuite du vivant, à sa diversité, son ingéniosité… Savoir prendre soin de plus fragile que soi, non seulement pour nous-mêmes, mais pour ceux qui nous entourent, et aussi ceux qui nous suivront et voudront aussi s’en émerveiller : pas de doute, il y a de la recherche de bien commun là-dessous. Pourquoi s'en priver ?

Non, on ne s'ennuie plus jamais quand on a pris l'habitude d'observer les oiseaux !

Rendez-vous le 26 ou le 27 janvier !

posté par Cyrille Frey
 
mardi 22 janvier 2019
Oiseaux
Résultats 2018: les oiseaux communs disparaissent de notre région...

En 17 ans, les oiseaux communs ont diminué de plus de 7% sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cette diminution est plus marquée encore pour les espèces des milieux agricoles et des villes et villages qui ont diminué respectivement de 20 % et 16 %.

Ces résultats sont issus d’un programme de sciences participatives faisant intervenir annuellement plusieurs centaines de bénévoles.

Depuis 2001, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes coordonne sur la région un programme national de suivi de population des oiseaux communs. Ce suivi est piloté au niveau national par le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.

Dans la région, plus de 300 personnes suivent chaque printemps, aux mêmes endroits, les populations d’oiseaux communs.

A partir de ces 750 000 données récoltées sur le terrain, il est possible d’évaluer les tendances d'évolution des populations d'oiseaux de notre région pour les 75 espèces les plus communes.

Ces espèces peuvent être regroupées en quatre catégories :

  • les espèces forestières,

  • les espèces des milieux agricoles,

  • les espèces des villes et villages,

  • les espèces généralistes qui occupent l’ensemble des habitats cités précédemment.

 

Les résultats 2018 montrent une forte diminution pour les espèces des milieux agricoles (-19.5 %) et des villes et villages (-14.6 %). Les espèces généralistes (+3.5 %) et forestières (+5.7 %) se portent un peu mieux mais plusieurs espèces de ces groupes diminuent malgré tout et cela est inquiétant.

 

Voici quelques exemples de tendances  :

  • l’alouette des champs a diminué de 14 %

  • l’hirondelle rustique a diminué de 28 %

  • la mésange charbonnière a diminué de 11 %

  • le rougegorge familier a augmenté de 11 %

  • le merle noir a augmenté de 10 %

 

Ce déclin majeur a de nombreuses causes liées aux activités actuelles de notre société comme :

  • la création de paysages homogènes et artificialisés ne laissant pas de place pour la nature,

  • l’utilisation de produits phytosanitaires dans les jardins ou l’agriculture,

  • la disparition des milieux naturels qui laissent la place à une forte urbanisation.

 

Ces différentes causes induisent une forte diminution de la ressource alimentaire et des pertes d’habitats nécessaires au cycle de vie de ces espèces.

 

Il est donc urgent d’agir pour réduire l’impact de ces différentes causes de perte de la biodiversité.

Il est encore possible d’enrayer ce déclin majeur des oiseaux dans notre région et en France. Tous les citoyens peuvent participer à leur échelle à préserver la biodiversité et la LPO peut les accompagner. Agissons ensemble maintenant (rendez-vous sur https://auvergne-rhone-alpes.lpo.fr/) !

 

Contact presse Rhône: cyrille.frey[@]lpo.fr 06 38 20 16 49

posté par Cyrille Frey
 
lundi 7 janvier 2019
Données 2018: n'oubliez pas de vider vos carnets

Bon allez ça y est, déjà une semaine dans la nouvelle année, c'est fini les voeux et la douce digestion des derniers restes de foie gras saumon: nous sommes repartis pour une année qui va nous faire transpercer comme un supersonique le mur du million de données; tout le monde sur le pont.

Mais avant cela, et tout en louvoyant entre les plans d'eau, le bocage et les galettes des rois traîtreusement embusquées sur les tables de réunion, n'oubliez pas de finir très rapidement de transmettre toutes vos données de l'année écoulée, s'il en reste.

Cela nous permettra de mettre à jour avec précision les imposants tableaux qui alimentent nos calculs d'abondance des différentes espèces ainsi que l'état de prospection des communes de notre département.

Et puis cela vous évitera le risque, horresco referens, de perdre votre carnet plein d'un an de données au beau milieu d'un marais !

Merci à tous,

L'équipe Faune-Rhône

posté par Cyrille Frey
 
vendredi 4 janvier 2019
Oiseaux
L'espèce du mois de janvier: l'Accenteur mouchet

Il y a plus de trente ans, Jean-Claude Roché, pionnier des enregistrements de chants d’oiseaux dans la nature, éditait une cassette (oui cette petite boîte en plastique que les moins de vingt ans, toussa…) consacrée aux « oiseaux des jardins », dont la jaquette figurait un Merle noir posé sur l’appui d’une fenêtre sur fond de Sacré-Cœur de Montmartre – message clair : on va parler d’oiseaux visibles « en plein Paris ». Sa toute première piste, sur la face A (idem…) dédiée aux oiseaux de la ville, était l’Accenteur mouchet...

Découvrez la suite ici

Document à télécharger :  Accenteur_jan_19-9301.pdf
posté par Cyrille Frey
 
mercredi 2 janvier 2019
Très belle année 2019

Il y a déjà huit ans (et quelques jours) que Faune-Rhône a ouvert ses portes. Depuis, vous y avez saisi plus de 970 000 données, le million sera franchi dans l'année.

L'équipe Faune-Rhône vous remercie pour ces innombrables heures de prospection, d'affût, de patient comptage, de frustrantes journées bredouilles et de bonnes surprises, et vous souhaite une année 2019 riche d'obs mémorables, de découvertes, d'émotions naturalistes et d'émerveillement.

posté par Cyrille Frey
 
lundi 17 décembre 2018
Oiseaux
SHOC: "Holà !" de Noël

Combien de fois faudra-t-il le répéter ? En hiver, il n'y a pas que sur les plans d'eau qu'on voit des oiseaux ! Dans les pâtures et les guérets, les vignes et les vergers, les bocages et les bosquets, les cyprès et les murets, batifolent le tarier pressé, le bruant nonchalant, l'alouette guillerette, la linotte et le chardonneret, le bouvreuil et le cabaret, le verdier, le tarin, le serin et tous leurs cousins qu'ont du vert aux reins.

Tout ça se compte et se raconte, s'inscrit et se saisit, et de préférence dans les règles du protocole, le protocole SHOC bien sûr, SHOC pour Suivi hivernal des oiseaux (de moins en moins) communs. Avec une chute de 40% des oiseaux des champs en 40 ans, il y a de quoi faire, et encore quelques bêtes à compter quand même.

Le SHOC, c'est un carré STOC (2x2 km) sur lequel on compte non pas sur 10 points, mais sur 10 transects, c'est-à-dire 10 trajets de quelques hectomètres disposés çà et là sur le carré pour couvrir sa surface et sa variété paysagère, à suivre deux fois dans l'hiver, grosso modo 15 décembre et 15 janvier.

Pour participer (si vous n'avez pas déjà de carré) contactez la LPO Rhône en indiquant un secteur, une commune... Nous vous proposerons un carré et vous ouvrirons les droits pour tracer vos transects sur Faune-Rhône et effectuer la saisie.

Merci à tous !

L'équipe Faune-Rhône

posté par Cyrille Frey
 
vendredi 7 décembre 2018
Oiseaux
Prospection Effraie des clochers

On n'en voit plus, même écrasées sur les routes.

On n'en voit plus que sur les cartes des restaurants, entre la coupe colonel et et la mousse aux trois chocolats blancs: mais où sont nos dames blanches d'antan ?

Au cours du mois de décembre 2018, trois étudiants de la licence pro ATIB de l'université de Lyon 1 encadrés par la LPO Rhône, vont parcourir le Plateau mornantais à la recherche de l'Effraie des clochers.
 
Au cours de ces prospections, ils feront du porte à porte chez les habitants propriétaires de bâtis favorables à la nidification de l'effraie (vieilles fermes, granges, grenier).
 
L’objectif : trouver les nids de l'espèce et ainsi mieux connaitre le bâti qu'elle affectionne.
 
Si vous désirez participer, en tant que bénévole, en accompagnant les étudiants dans leur recherche sur le terrain, contactez Bastien Merlanchon par mail à bastien.merlanchon[at]gmail.com.
 
Merci à tous !
posté par Cyrille Frey
 
mardi 4 décembre 2018
Oiseaux
L'espèce du mois: le Goéland leucophée

Quand j’étais petit, tout était simple chez les goélands gris. Il y en avait un seul : le Goéland argenté, décliné en quelques sous-espèces, dont « la sous-espèce leucophée, du sud de la France » tel qu’on le présentait dans les fameuses cassettes éditées par Sittelle et Jean-Claude Roché.

Aujourd’hui, il y a – prend son inspiration – l’argenté le leucophée le pontique le goéland de la Véga et le goéland de l’Hudson, et encore faudrait-il apparemment distinguer au sein du Leucophée une sous-espèce atlanticus propre aux îles de Macaronésie (des Açores au Cap-Vert). 

... pour en savoir plus, ouvrez le PDF !

Document à télécharger :  Leucophae_2018-1515.pdf
posté par Cyrille Frey
 
mardi 6 novembre 2018
Oiseaux
Synthèse: Des limis entre Rhône et Saône ?

Des limicoles dans le Rhône ? C’est comme la pomme dans le vitriol du Mexicain. Y’en a. Plus ? Moins ? Où ? Quand ? Et surtout lesquels ? Vous le saurez en lisant cette synthèse réalisée grâce à toutes vos observations de petits piafs à grandes pattes depuis 2010 !

Merci à tous les observateurs de limicoles: Louis A. ,Paul Adlam, Pierre Alexandre, Alexandre Auchere, Jean-Michel Beliard, Julien Bouniol, Noémie Bouvet, Christine Boyer, Guillaume Brouard, Mathilde Brunel, Matthieu Buis, Marcel Callejon, Solène Carboni, Sorlin Chanel, Gilles Corsand, Christophe D'adamo, Jean Claude Darbon, Georges David, Frédéric Domenjoud, Vincent Dourlens, Yann Dubois, Patrick Duchene, Florian Escot, Rémy Faure, Olivier Ferrer, Alain Ferrie, Patrick Fossard, Yves-Marie Gardette, Rodolphe Girard, Jonathan Jack, Frederic Le Gouis, Pierre-Laurent Lebondidier, Lionel Liron, Loïc Le Comte, Jean-Pierre Moussus, Jean-Marie Nicolas, Philippe Pades, Clément Pappalardo, Fabrice Passeri, Mathieu Pélissié, Léo Pelloli, Frédéric Pepin, Hubert Pottiau, Edouard Ribatto, Alexandre Roux, Aurélien Salesse, Mathieu Sannier, Olivier Souche, Hélène Surmont, Dominique Tissier, Hugo Touzé, André Ulmer, Tom Vellard, Olivier Waille, Thierry Walzer.

Document à télécharger :  Limis_de_passage_Rhane_2018-8661.pdf
posté par Cyrille Frey
page :
 
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 298

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Rhône
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019