www.faune-rhone.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Pic mar 18-20
       - 
Huppe fasciée 2020
       - 
Cisticole des joncs 2020
       - 
Moineau friquet 19-20
       - 
Oedicnème criard 19-20
       - 
Petit-duc scops 2020
       - 
Pie-grièche écorcheur 2020
       - 
Pouillot de Bonelli 2020
       - 
Tourterelle des bois 2020
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 2020
       - 
Hirondelle de rochers 2020
       - 
Hérisson d'Europe 19-20
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Crapaud commun ou épineux 2020
       - 
Dectique à front blanc 2020
       - 
Oedipode soufrée 2020
 - 
Les galeries
Aide, infos et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Questions fréquentes
  Statistiques d'utilisation
Cartes et listes d'espèces
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Biodiversité des communes
 - 
Cartes de présence
Guides d'utilisation
 - 
Manuels d'utilisation
 - 
Saisie mobile avec NaturaList
 - 
Saisie par listes complètes
 - 
Code de déontologie
 - 
Règles concernant la publication de photos
 - 
Nous contacter
Oiseaux des jardins
 - 
L'observatoire Oiseaux des jardins
 - 
Mode d'emploi et tutoriel
 - 
Aides à l'identification
 - 
FAQ Oiseaux des jardins
 - 
Résultats des comptages
Enquêtes et priorités
  Mortalité (routes, lignes électriques)
    - 
Mortalité sous ligne électrique
    - 
Points noirs collisions routières
 - 
Appels à prospection groupe Alerte
 - 
Biodiversité forestière
  Enquêtes et suivis Oiseaux
    - 
EPOC et listes complètes
    - 
Le STOC-EPS
    - 
Milan royal
    - 
Nicheurs rares et mal connus
    - 
Suivi hivernal SHOC
    - 
Zones blanches à prospecter
    - 
Corbeau freux nicheur Lyon Métropole
Oiseaux
Mammifères
 - 
Atlas et portail régional
 - 
Clés de détermination
 - 
Loutre d'Europe
Reptiles
 - 
Zones blanches et mal connues
Amphibiens
Odonates
Orthoptères
Hyménoptères
Publications
  L'Effraie revue
    - 
L'Effraie: derniers numéros
    - 
L'Effraie: archives
    - 
Index des n°14 à 42
 - 
L'espèce du mois
 - 
Articles et synthèses
 - 
Synthèses communales de biodiversité
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 355
 
lundi 20 juillet 2020
Mammifères
Opération châtaignes sur pattes! La mission Hérisson, c'est parti

La Mission hérisson, qui débute dès ce mois de juillet, est un observatoire au long cours. Il s'agit d'une enquête de science participative dont le succès repose sur la contribution du plus grand nombre d'enquêteurs possible. N'hésitez-pas à vous en faire les ambassadeurs et à en parler autour de vous.

Objectifs ?

La Mission hérisson vise à dresser la carte détaillée de l'espèce, déterminer sa tendance d'évolution et, si les données sont suffisamment abondantes, étudier les variations de densité selon les régions et les habitats, voire tenter d'évaluer l'effectif de la population nationale

Tous ces éléments sont importants pour connaître l'état de santé d'un petit mammifère, dont le déclin est évident dans certaines régions mais hélas non documenté.

Matériel nécessaire ?

Pour participer, il faut s’équiper d’un tunnel à empreintes. Ce petit dispositif est facile à construire. Le site de Mission hérisson propose des plans précis à respecter absolument pour que les données collectées puissent être comparées. Il est aussi possible de se procurer un kit d'enquête déjà tout prêt.

Un appareil photo numérique, un smartphone, un scanner ou une photocopieuse vous permettront de numériser les relevés d'empreintes et de les poster sur le site national. Pas besoin d'avoir une grande définition.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/TunnelempreintesAntoineMEUNIER.jpg

Kit "Mission hérisson". © Antoine Meunier.

Temps nécessaire à la mission ?

Chaque session d'enquête dure 5 nuits consécutives. Les indices de présence doivent être relevés chaque matin. Cela prend quelques secondes. Les données peuvent être transmises en quelques minutes.

On peut effectuer plusieurs sessions d'enquête chaque année, en un même lieu ou dans des habitats différents et nous vous invitons à renouveler l'opération chaque année.

Comment procéder ?

Après avoir positionné le tunnel (fixé avec des sardines s'il est léger), il convient de l'appâter avec quelques croquettes, d'enduire les tampons d'encre naturelle faite à base de charbon et l‘huile végétale et de disposer deux feuilles de papier à chaque entrée du tunnel.

A partir de là, tout petit gourmand ou tout petit curieux laissera la trace de son passage. Dès lors, vous allez pouvoir jouer les inspecteurs et déterminer quelle espèce a emprunté votre tunnel. En cas de doute, la communauté des experts de la mission, vous aidera dans vos déterminations.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Empreinteshrissonlite.jpg

Pour transmettre vos observations, pas besoin de saisie compliquée. Il suffit de faire un cliché des pages d'empreintes et de les poster sur le site missionherisson.org, développé en partenariat avec Mosaic, centre de compétence du Muséum national d'Histoire naturelle et de l'Université de la Sorbonne.

Quand ?

Quand vous le souhaitez, mais un délai de six semaines doit être respecté si vous souhaitez renouveler une session d'enquête sur un même site. Durant cette période, n'hésitez pas à positionner votre tunnel ailleurs ou à le prêter à vos proches pour que d'autres relevés soient effectués.

Où ?

Partout où vous voulez, dans le respect des règles de propriété privée. Cela peut-être votre jardin, celui de vos proches, une haie près de chez vous, le site de vos vacances, votre petit coin de nature privilégié...

Petit conseil : disposez le tunnel le long d'une structure linaire comme une haie, un muret ou un alignement de buissons.

Rendez-vous sur le missionherisson.org

Pour découvrir comment obtenir ou construire un tunnel à empreintes, tout savoir sur le hérisson, comment contribuer à l'enquête, transmettre vos observations et bien plus encore, rendez-vous sur le site de l’enquête : https://missionherisson.org

Contact : mission.herisson@lpo.fr

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/EnquteHZ.png

posté par Cyrille Frey
 
vendredi 10 juillet 2020
Oiseaux
2021, le retour de l'atlas des oiseaux de France! Affûtez les jumelles...

Tout va vite! Si vite! Le magnifique atlas des oiseaux de France métropolitaine, rédigé en 2015 sur des données de 2005 à 2012, n'est déjà plus entièrement dans le coup, pour le meilleur comme pour le pire. La Pie-grièche à poitrine rose, vous l'avez sûrement lu, semble ne plus réussir à nicher. Le Moineau friquet a poursuivi son effondrement. A contrario, l'Ibis falcinelle continue de progresser. Bref, il faut déjà songer à actualiser nos connaissances, et de plus en plus fréquemment.

Sous l’égide d’un Comité scientifique animé par la LPO et regroupant associatifs et chercheurs, émerge le projet d’un nouvel Atlas des Oiseaux de France. Il couvrira la période 2021-2024. Ses principaux objectifs sont de cartographier la répartition des différentes espèces d’oiseaux à l’échelle nationale, en période de nidification et d'hivernage, mais également d'améliorer l’estimation des tailles de populations. Cette information fait actuellement défaut pour près de 60% des espèces de l'avifaune nicheuse.

A l'occasion de cet ambitieux projet, dont les départements et territoires d’outre-mer font partie intégrante, l’ensemble des contributeurs de Faune-France seront mis à contribution par l’intermédiaire de leurs observations quotidiennes. Les données collectées sous forme de listes complètes, plus riches d'information, seront largement privilégiées dans les analyses envisagées.

Courant de l’automne, la méthode de prospection sera présentée, notamment par le biais de vidéos. Dans l'attente, un premier document décrit sommairement ce nouveau projet d'Atlas des oiseaux de France.

Préparez-vous d'ores et déjà à prospecter, encore et encore, en toute saison, et privilégiez les listes complètes !

Photo: Le Héron gardeboeufs, une espèce dont l'expansion tend à ralentir - photo L. Le Comte

posté par Cyrille Frey
 
mercredi 1 juillet 2020
Orthoptères
C'est l'été: au tour des sauterelles, criquets et grillons !

Voici venir la belle saison. Les oiseaux se taisent déjà mais les insectes prennent le relais ! Et si vous vous intéressiez de plus près à tout ce qui stridule dans les prairies, les haies, les lisières ?

L'association Miramella, partenaire de Faune-Rhône, vous invite notamment à combler les trous de prospection.

Pour cela, vous pouvez consulter la synthèse des espèces connues commune par commune - et subséquemment celles où l'on ne connaît manifestement pas tout !

Synthèse communale des connaissances

Pour la détermination, prudence ! L'exercice est délicat, mais Miramella vous propose une clé de détermination. Autant que possible, aidez le vérificateur en accompagnant votre donnée d'une photo.

Clé de détermination des orthoptères du Rhône

Enfin, vous pouvez consulter la Liste rouge des orthoptères de Rhône-Alpes pour mieux cerner ce qui est commun et ce qui l'est moins - sachant que cette liste est régulièrement affinée en fonction des nouvelles connaissances.

Liste rouge des orthoptères de Rhône-Alpes

Vous pouvez retrouver à tout moment ces documents dans le menu Orthoptères de la colonne de menus de Faune-Rhône. Les menus par taxon sont situés plutôt en bas, après "Enquêtes et priorités".

Nous vous souhaitons de beaux coups de filet.

posté par Cyrille Frey
 
mardi 16 juin 2020
Participez à l'amélioration des connaissances des chauves-souris en falaise: appel à bénévoles tous niveaux !

 

Afin de permettre une meilleure prise en compte de la présence des chauves-souris lors de projets d'aménagements et d'activités en falaise ou carrière, la LPO Auvergne-Rhône-Alpes a lancé en 2019 une action régionale dans le cadre du PNA (Plan National d'Action) Chauves-souris (soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes).

 

Après une première année destinée à recueillir et analyser les retours d’expériences sur ce sujet, force a été de constater un manque important de données et de leur centralisation pour une mise en commun.

Entre autres actions, la LPO régionale a alors souhaité lancer une enquête participative destinée à la récolte de données spécifiques aux chauves-souris dont les gîtes se trouvent en falaises.

 

Une action chauves-souris où le détecteur n'est pas nécessaire!

 

Nous vous proposons ainsi de réaliser des prospections au crépuscule (60 minutes avant et 30 minutes après le coucher du soleil) ou à l’aube (60 minutes avant et 30 minutes après le lever du soleil) dans un milieu rupestre et de récolter les informations nécessaires à l’étude en complétant les fiches de saisies à télécharger ici .

Plusieurs espèces poussant des cris audibles avant la sortie de gîte, des informations intéressantes peuvent être récoltées uniquement avec une paire de jumelles (pas de détecteur nécessaire).

Une fois les données récoltées, elles pourront être saisies sur la plateforme du projet Lizmap développé spécifiquement pour cette enquête : https://sig.lpo-aura.org

Pour y accéder, vous trouverez le tutoriel de saisie et de connexion en cliquant ici.

 

Nous avons besoin de nombreux contributeurs.

Débutant ou spécialiste, cette enquête est à la portée de tous !

Pour toutes questions, vous pouvez contacter Christophe D’Adamo à christophe.dadamo[@]lpo.fr

 

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Logos/RegionAuvergneRhoneAlpes.png

 

Photo chauve-souris: Vespère de Savi (E. Muller)

posté par Cyrille Frey
 
lundi 8 juin 2020
Connaissez-vous Vigie-Chiro ?

Le programme Vigie-chiro, comme son nom l'indique, est un programme de recensement et de suivi des chauves-souris. Développé et animé par le Muséum, il a pour objectif de combler les lacunes quant à notre connaissance de la distribution des espèces de chauves-souris et l’évolution de leur population  (http://www.vigienature.fr/fr/chauves-souris)

La LPO régionale est particulièrement investie dans la déclinaison « point fixe » du protocole, avec le soutien du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes et de la DREAL.

Ce protocole nécessite du matériel, mais pas nécessairement de compétences en analyse acoustique des chauves-souris. Vous pouvez prendre en charge un carré Vigie-Chiro même si vous débutez, et il vous sera possible de participer par la suite à des sessions de formation acoustiques organisées dans les régions pour vous former.

En quoi consiste donc ce protocole ?

Il s'agit, au sein d’un carré de 2km *2km :

-de placer, pour une nuit, un enregistreur automatique sur un point déterminé

-de le récupérer le lendemain matin

- de décharger les données, qui sont récoltées sur le site internet du programme https://vigiechiro.herokuapp.com/#/accueil

Cette opération se  fait deux fois dans l’année ; une première nuit entre le 15 juin et le 31 juillet, une seconde entre le 15 août et le 30 septembre. L’objectif est de réitérer cette opération sur le même carré sur plusieurs années.

Vous pouvez trouver la méthodologie détaillée du protocole sur le lien suivant : https://docs.google.com/presentation/d/1Wxk-XVmiGazUPIkSQtmqAKaU2hzlX-V3OhsJIHEORlM/edit#slide=id.p

Si vous êtes intéressées, et disposez du matériel nécessaire, vous pouvez directement vous inscrire sur le site https://vigiechiro.herokuapp.com/#/accueil ou prendre contact avec Christophe.dadamo[@]lpo.fr

Quelques enregistreurs automatiques peuvent être ponctuellement prêtés par la LPO de votre département pour la réalisation d’un carré. Lors du prêt du matériel le respect des gestes barrière devront impérativement être respectés; le prêt se fera en extérieur. De plus le matériel sera désinfecté lors du prêt et lors de son retour.

Merci à tous !

Programme conduit avec le soutien de

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/UtilisationSite/Logos/RegionAURA.png

 

posté par Cyrille Frey
 
mardi 2 juin 2020
L'Effraie n°51

Voilà le numéro 51 de notre revue L'Effraie / LPO-Rhône.

Merci à tous ceux qui ont participé à sa réalisation !

Bonne lecture !

Au sommaire :

·      Editorial

·      Quelques tâches naturalistes après le printemps !   Cyrille FREY

·      L’affaire garde-bœufs   Cyrille FREY (LPO-Rhône)

·      Utilisation d’un nichoir par une femelle écureuil     Philippe RIVIERE (LPO-Rhône)

·      Une crécerelle en mauvaise posture    Jean-Paul RULLEAU (LPO-Rhône)

·      De quelques observations de leucisme en région lyonnaise      Dominique TISSIER

·      Plan de Sauvegarde de l’Œdicnème criard : résumé du rapport annuel 2019     Camille MIRO, Paul ADLAM

·      Une nouvelle espèce pour le Rhône !     Cyrille FREY, Dominique TISSIER

·      INFO ORNITHO :

Chronique : quelques données remarquables du printemps 2020

Retrouvez les articles à télécharger individuellement sur cette page

Document à télécharger :  Effraie 51
posté par Dominique Tissier
 
vendredi 29 mai 2020
Oiseaux
Afflux d'Étourneaux roselins: cette fois-ci sera-t-elle la bonne ?

L'Étourneau roselin, vous connaissez ? Facile à reconnaître, celui-là, pas comme l'Unicolore! Imaginez un étourneau en maillot rose de leader du Giro, un peu comme la Corneille mantelée est une Corneille noire en tricot gris.

Cet étourneau oriental se montre de temps à autre en Europe occidental, généralement sur le pourtour méditerranéen. Mais cette année, nos voisins autrichiens mais désormais allemands et suisses signalent un afflux particulièrement conséquent, et remontant beaucoup plus au nord que d'habitude, comme l'explique ci-dessous Aurélien Rougeron à qui nous empruntons cette brève :

Depuis une petite semaine, un nouvel afflux d'Etourneaux roselins se dessine en Europe de l'Ouest (nouvel, car le dernier ne date que de 2018). Cette espèce, qui niche de l'Est de l'Ukraine au Nord de la Chine, hiverne essentiellement en Inde.

L'Autriche a enregsitré à ce jour plus d'une centaine d'observations avec des groupes de 40, voire >50 ind.

L'Italie cumule une trentaine de données entre la vallée du Pô et le sud des Alpes, sur un axe Est-Ouest.

En France, les mentions sont, comme il y a 2 ans, pour l'instant localisées sur les littoraux méditerranéen (autour de Marseille notamment) et atlantique.

Mais ce qui change comparé à 2018, c'est l'apparition de l'espèce en Allemagne avec un oiseau hier juste de l'autre côté du Rhin, à 5 km de la frontière et en Suisse en plusieurs endroits, dont certains tout proches du Jura français. (...)

Il convient donc désormais de prêter attention à tout rassemblement d'étourneaux (sur un fil téléphonique, dans un pré pâturé...) et pour les plus motivés de mener des recherches spécifiques qui pourraient déjà consister à faire une tournée quotidienne des cerisiers de son quartier (les photos de nos voisins confirment que le roselin n'en est pas moins friand que le sansonnet).

Le Rhône se trouvant au carrefour des influences méridionale et orientale a donc deux bonnes raisons d'espérer, enfin, ce qui serait une première départementale !

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 28 mai 2020
Appel à prospection: si j'étais ornitho (mammalo, chiro, herpéto, entomo...) je zniefferais le jour... je zniefferais la nuit !

Vous avez tous entendu parler des ZNIEFF (zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique)

Ces périmètres servent à signaler aux décideurs et à bien d'autres la présence d'un patrimoine naturel notoirement riche. Il faut donc qu'ils soient à jour.

La LPO Auvergne-Rhône-Alpes a souhaité contribuer à l'actualisation de ces inventaires en relayant l'information dans ses réseaux.

Grâce au lien ci-dessous, vous pourrez consulter les périmètres à prospecter ainsi que le nombre d'espèces contactées en 2020.

Si vous le souhaitez, vous trouverez plus d'informations sur la démarche au lien ci-dessous :

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/les-zones-naturelles-d-interet-ecologique-a10619.html#zni

Vous pourrez y trouver les listes d'espèces déterminantes mais nous vous invitons à noter toute donnée collectée.

Pour participer, rien de plus simple, il suffit de réaliser des inventaires de terrain dans les périmètres présents à l'adresse ci-dessous (prioritairement dans les zones en "priorité 1" , puis "priorité 2" etc.). Les données sont à saisir sur visionature ou Naturalist, nous nous occuperons de la transmission à la DREAL.
https://sig.lpo-aura.org  

Au cours de vos prospections, nous vous invitons à respecter scrupuleusement les consignes sanitaires en vigueur et naturellement les propriétés privées.

Merci d'avance !

L'équipe Faune-Rhône et la LPO Auvergne Rhône-Alpes

posté par Cyrille Frey
 
lundi 25 mai 2020
Appel à participation: le plastique c'est pas du tout fantastique !

Omniprésent dans notre environnement moderne, le plastique épargne de moins en moins les oiseaux.

La LPO a été sollicitée par des chercheurs travaillant sur l’emmêlement des plastiques chez les animaux. Ils étudient l’impact de ces plastiques sur l’ensemble de la faune (emmêlement, étouffement, etc.).

Ces chercheurs ont mis en place un appel à participation où ils demandent des informations pouvant montrer ces impacts (photos, témoignage, observation, etc…) en effectuant des recherches sur internet pour trouver des photos, vidéos qui montrent ces impacts et en les téléchargeant sur leur site. N’hésitez pas à participer à leur appel : https://hisaproject.org/challenge/

De plus si vous faites des observations sur le terrain de ces emmêlements n’hésitez pas à saisir vos données sur Faune-Rhône en notant bien dans la partie « remarque » l’observation que vous avez faite (exemple : sac plastique accroché à la patte d’un canard).

Nous en profitons pour vous rappeler de respecter en toutes circonstances les gestes protecteurs sur le terrain (masque, distance, gel hydroalcoolique et lavage de mains) et d'effectuer vos prospections seuls. Nous n'en avons pas encore fini avec ce fichu virus !

Merci à tous pour votre contribution.

posté par Cyrille Frey
 
mardi 19 mai 2020
Information importante de l'Ain: la Valbonne, espace réglementé et dangereux

Bonjour à tous,

Nos collègues de la LPO Ain nous prient de relayer ce message. A lire impérativement si vous fréquentez les alentours du camp de la Valbonne.

Chers adhérent(e)s et contributeurs(trices),

Cette année, la LPO a été mandatée sur le programme LIFE Valbonne, coordonné par le Ministère des Armées, en partenariat avec le Conservatoire d'Espaces Naturels Rhône-Alpes et la Fédération Départemental des Chasseurs de l'Ain. Nous intervenons sur le camp pour de nombreuses actions d'inventaires et de suivis de l'avifaune. La réalisation de ce travail financé en partie par l’Union Européenne, nécessite une collaboration étroite avec le camp militaire de la Valbonne. Ainsi, l’accès au terrain militaire passe par une déclaration des jours et heures de présence des intervenants afin d’éviter tout incident. La liste des personnes venant de la LPO a également été fournie et validée (identité, téléphone, plaque du véhicule). Ainsi, si vous observez des naturalistes sur le terrain militaire, il s'agit très probablement des intervenants LPO, ou d'autres structures ,sur ce programme LIFE qui ont obtenue l'autorisation.

En dehors de ces personnes préalablement identifiées, l'accès au camp militaire est, comme indiqué par les nombreux panneaux qui le délimitent, strictement interdit et nous rappelons qu'il y a un réel danger de mort. Les contrevenants s'exposent à des poursuites judiciaires (verbalisation et amende, passage au tribunal). Par ailleurs, les observateurs d’oiseaux en infraction dans le camp feront perdre la crédibilité de la LPO auprès des responsables du camp et du CEN RAet mettront en péril l’action de notre association pour la biodiversité dans cet espace naturel. Aussi nous vous demandons de respecter la signalisation et de ne pas rentrer dans le camp militaire.

Rappelons que l'observation de la faune du camp est tolérée depuis les espaces de stationnement au bord des routes et qu'il existe plusieurs points d'observation que vous pouvez utiliser sans enfreindre la loi.

Nous vous remercions par avance pour votre compréhension.

l'équipe de la LPO DT Ain."

posté par Cyrille Frey
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 355

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Rhône
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020