www.faune-rhone.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Pic mar 19-21
       - 
Harle bièvre 2021
       - 
Huppe fasciée 2021
       - 
Bergeronnette printanière 2021
       - 
Hirondelle de fenêtre 2021
       - 
Hirondelle rustique 2021
       - 
Martinet à ventre blanc 2021
       - 
Moineau friquet 20-21
       - 
Oedicnème criard 2021
       - 
Petit-duc scops 2021
       - 
Pouillot de Bonelli 2021
       - 
Tourterelle des bois 2021
       - 
Hirondelle de rochers 2021
       - 
Balbuzard pêcheur 2021
       - 
Bondrée apivore 2021
       - 
Hérisson d'Europe 20-21
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2021
       - 
Alyte accoucheur 2021
       - 
Grenouille agile 2021
       - 
Triton alpestre 2021
       - 
Triton palmé 2021
       - 
Citron 2021
 - 
Les galeries
Aide, infos et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Questions fréquentes
  Statistiques d'utilisation
Cartes et listes d'espèces
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Biodiversité des communes
 - 
Cartes de présence
Guides d'utilisation
 - 
Manuels d'utilisation
 - 
Saisie mobile avec NaturaList
 - 
Saisie par listes complètes
 - 
Code de déontologie
 - 
Règles concernant la publication de photos
 - 
Nous contacter
Oiseaux des jardins
 - 
L'observatoire Oiseaux des jardins
 - 
Mode d'emploi et tutoriel
 - 
Aides à l'identification
 - 
FAQ Oiseaux des jardins
 - 
Résultats des comptages
Enquêtes et priorités
 - 
Oiseaux de France: le nouvel atlas des oiseaux est (déjà) en route
 - 
Appels à prospection groupe Alerte
  Mortalité (routes, lignes électriques)
    - 
Points noirs collisions routières
    - 
Mortalité sous ligne électrique
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs de la ville de Lyon
 - 
Biodiversité forestière
  Enquêtes et suivis Oiseaux
    - 
EPOC et listes complètes
    - 
Le STOC-EPS
    - 
Milan royal
    - 
Nicheurs rares et mal connus
    - 
Zones blanches à prospecter
    - 
Suivi hivernal SHOC
    - 
Corbeau freux nicheur Lyon Métropole
Oiseaux
Mammifères
 - 
Atlas et portail régional
 - 
Clés de détermination
 - 
Loutre d'Europe
Reptiles
 - 
Zones blanches et mal connues
Amphibiens
Odonates
Orthoptères
Hyménoptères
Publications
  L'Effraie revue
    - 
L'Effraie: derniers numéros
    - 
L'Effraie: numéros 35 à 44
    - 
L'Effraie: archives (n°27-34)
    - 
Index des n°14 à 42
 - 
L'espèce du mois
 - 
Articles et synthèses
 - 
Synthèses communales de biodiversité
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 396
 
lundi 10 mai 2021
Chauves-souris
Chauves-souris: connaissez-vous le protocole Vigie Chiro ?

Le programme Vigie-chiro, développé et animé par le MNHN, a pour objectif de combler les lacunes quant à notre connaissance de la distribution des espèces de chauves-souris et l’évolution de leur population ( http://www.vigienature.fr/fr/chauves-souris)

A ce jour, deux informations principales ont pu en être tirées :

Ce programme permet d'obtenir des informations utiles à la préservation des chauves-souris et il a besoin de vous !

 

La LPO AuRA est particulièrement investie dans la déclinaison « point fixe » du protocole, avec le soutien du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes et de la DREAL.

La réalisation de ce protocole consiste au sein d’un carré de 2km *2km :

-A placer, pour une nuit, un enregistreur automatique sur un point déterminé

-De le récupérer le lendemain matin

-De décharger les données sont récoltées sur le site internet dédié du programme (https://vigiechiro.herokuapp.com/#/accueil)

.Cette opération se  fait deux fois dans l’année ; une première nuit entre le 15 juin et le 31 juillet, une seconde entre le 15 aout et le 30 septembre. L’objectif étant de réitérer cette opération sur le même carré sur plusieurs années.

Vous pouvez trouver la méthodologie détaillée du protocole sur https://docs.google.com/presentation/d/1Wxk-XVmiGazUPIkSQtmqAKaU2hzlX-V3OhsJIHEORlM/edit#slide=id.p

Un point important le protocole ne nécessite  pas forcément d’avoir des compétences sur l’analyse acoustique des chauves-souris. Vous pourrez toujours participer par la suite à des sessions de formation acoustiques organisées dans les régions pour vous former.

Si vous êtes intéressé, et disposez du matériel nécessaire, vous pouvez directement vous inscrire sur le site (https://vigiechiro.herokuapp.com/#/accueil) et informer christophe.dadamo[at]lpo.fr Quelques enregistreurs automatiques peuvent être ponctuellement prêtés par la LPO de votre département pour la réalisation d’un carré. Lors du prêt du matériel les gestes barrière devront impérativement être respectés et l'échange se faire en extérieur. De plus le matériel sera désinfecté lors du prêt et lors de son retour.

 

Informations complémentaires: Christophe D'Adamo, LPO Rhône christophe.dadamo[at]lpo.fr

posté par Cyrille Frey
 
mercredi 5 mai 2021
Vigilance mortalité :nichées de mésanges trouvées mortes

Est-ce une suite des retours offensifs du Général Hiver ? Une coïncidence ? Toujours est-il que la LPO Rhône a reçu ces derniers jours une série de signalements pour des nichées de Mésanges bleues ou charbonnières retrouvées mortes. En un cas au moins, les adultes étaient également morts près des jeunes.

Ce dernier cas laisse redouter quelque chose de plus sérieux encore, comme une zoonose.

Nous n'en sommes pas encore là, mais nous en appelons à votre vigilance concernant d'éventuelles découvertes de mésanges mortes et notamment de nichées mortes dans vos nichoirs.

Si un tel cas se manifeste :

- saisissez la donnée sur Faune-Rhône en complétant le module mortalité (il s'ouvre en cochant la case "L'animal est mort ou blessé" lors de la saisie) ET

- avertissez la LPO: cyrille.frey[at]lpo.fr pour que nous ne rations pas la donnée.

Merci à tous pour votre vigilance.

posté par Cyrille Frey
 
samedi 1 mai 2021
Les oiseaux communs dans Faune-Rhône: les chiffres ne sont (toujours) pas bons

Un certain temps d'analyse a été nécessaire pour vérifier si l'année 2020, marquée par le confinement strict en plein début de la saison de terrain, n'était pas trop atypique et de nature à fausser les données. La réponse est non, ce qui permet de mettre à jour les indicateurs rhodaniens d'abondance des oiseaux.

L'indicateur utilisé reste toujours le même, c'est celui proposé par GUELIN F. (LPO Auvergne): il consiste à diviser le nombre d'individus d'une espèce par le nombre total de données saisies dans la base toutes espèces confondues pendant un même laps de temps. Cet indicateur permet de prendre en compte le fait que certaines espèces sont souvent observées en groupes, d'une part, et d'autre part - c'est son but principal - de calculer un indice qui tienne compte du fait que le nombre absolu de données saisies dans nos bases participatives tend à progresser constamment, grâce à votre mobilisation. Faune-Rhône est ainsi passé de moins de 100 000 données "oiseaux" en 2014 à plus de 200 000 en 2020.

Le graphique suivant donne donc les résultats depuis 2008, cette dernière année étant retenue comme base 100, pour les espèces retenues comme indicatrices par le Muséum d'histoire naturelle pour le STOC-EPS. En sont exclues les espèces occasionnelles, non nicheuses dans le Rhône, ainsi que deux cas particuliers: la Fauvette mélanocéphale et le Pic mar. En effet, ces deux espèces, nicheuses régulières respectivement stable et en progression, sont rares dans la base avant 2010, ce qui engendre pour les valeurs suivantes des chiffres démesurés et formant des embardées gigantesques par rapport aux autres espèces. Bien que nicheurs réguliers dans le Rhône, ils sont trop rares pour être intégrés au calcul.

Le résultat, très cohérent avec les tendances nationales et régionales, se passe de commentaire. Un seul, toutefois: le recul des espèces forestières, en dépit d'un département où la surface boisée est importante et progresse toujours. Ce constat montre à quel point la corrélation forêt-biodiversité n'a rien d'automatique. Elle dépend entièrement des caractéristiques des peuplements forestiers.

 

même:  même: https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Illustrationsnews/EvolIndicSTOCDonnesFauneRhone08-20.JPG

Le Muséum a créé aussi des catégories "thermophile" et "boréal" pour étudier l'impact du dérèglement climatique sur les populations d'oiseaux. Bien entendu, les espèces en question sont confrontées à la fois au changement climatique et à la dégradation de leurs habitats par les autres impacts des activités humaines. C'est donc hélas sans grande surprise que nous découvrons que, sur notre territoire très anthropisé, les deux catégories sont en déclin.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Illustrationsnews/EvolIndicSTOCClimatDonnesFauneRhone08-20.JPG

Ces valeurs sont calculées à partir d'1,2 million de données.

Peu de raisons de se réjouir ou se voiler la face, donc.

posté par Cyrille Frey
 
mercredi 28 avril 2021
Oiseaux
Oiseaux de France: il est encore temps pour les EPOC-ODF

Nous sommes déjà presque en mai, mais un passage tardif vaut mieux que pas de passage du tout. N'hésitez pas à contacter la LPO pour participer au protocole EPOC-ODF qui nous permettra, enfin, d'élaborer des estimations d'effectifs absolus pour les espèces les plus communes.

Ce protocole consiste schématiquement à réaliser au sein d'une maille de 10x10 km:

  • sur cinq points (imposés, pré-tirés par la coordination nationale; il existe 5 "titulaires" et 5 "remplaçants" si les titulaires sont inaccessibles)
  • trois comptages successifs d'une durée de 5 minutes (ou si vous préférez 3 EPOC successifs); par exemple, arrivée sur le point à 7h10, comptage de 7h10 à 7h15, puis de 7h16 à 7h21, puis de 7h22 à 7h27, toujours en notant bien toutes les espèces
  • en passant à trois reprises au cours du printemps sur chaque point.

Il reste encore quelques mailles disponibles dans tous les milieux possibles.

Vous trouverez en pièce jointe de cette news le protocole.

Pour participer, contactez le coordinateur Jean-Michel Béliard beliard.jean-michel[at]neuf.fr ET son adjoint daniel.aubert396[at]gmail.com

Document à télécharger :  FicheprotocoleEPOC-ODF-5082.pdf
posté par Cyrille Frey
 
lundi 26 avril 2021
Appels à prospection: Deux-Grosnes (Trades), Joux

Pendant que la France se confine, les projets turbinent et moulinent. La LPO se voit sollicitée pour des dossiers qui nécessitent d'améliorer la connaissance naturaliste de deux petits secteurs de Rhône "vert", deux crêtes boisées qui se situent dans des secteurs de confins.

Le premier nous emmène à Deux-Grosnes. Non. Pas Troisgros. Deux-Grosnes. Bon, Deux-Grosnes, on ne vous en voudra pas de ne pas connaître, c'est une commune nouvelle qui englobe Avenas, Monsols, Ouroux, Saint-Christophe, Saint-Jacques-des-Arrêts, Saint-Mamert et Trades. Tout cela ! Alors précisons quelque peu, le lieu se trouve entre les anciennes communes de Saint-Christophe, Trades et Saint-Mamert, juste au-dessus de la belle petite église romane de ce dernier bourg. Il s'agit des lieux-dits La Montagne et Tête du Pis, au centre de l'extrait de carte. Pour observer les rapaces nicheurs sur la Tête du Pis, il est recommandé de se placer sur la grande piste forestière qui suit la ligne de crête, un peu au sud, au lieu-dit Châtillon: il y a là une ancienne coupe forestière, ce qui permet d'avoir un point de vue très dégagé sur la Tête elle-même. À rechercher également: le Lézard des souches et autres reptiles.

 

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Illustrationsnews/ZoneAProspecterDeuxGrosnes.JPG

Le second site à prospecter est un peu plus à l'ouest, mon cher Tryphon: il nous emmène dans les montagnes du Matin, sur la ligne de crête frontalière du Rhône et de la Loire, entre les communes de Joux (Rhône) et de Violay (Loire). Cette crête est parcourue par le GR7. Toute la longueur est concernée depuis le triangle que dessine le GR7 dans le coin supérieur gauche de la carte ci-dessous, jusqu'au lieu-dit "La Croix Garin" un peu en-dessous du centre de la carte - suivez le GR, du nord-ouest au sud-est. Gare au Milan royal, souvent soupçonné dans le canton.

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Illustrationsnews/ZoneAProspecterJoux.JPG

Saisissez vos données avec la meilleure précision géographique possible, bien entendu, afin qu'elles ne tombent pas accidentellement hors emprise, et ne vous inquiétez pas si, dans le second cas, elles sont dans la Loire: elles seront prises en compte sans difficulté, c'est l'avantage d'être désormais une association régionale.

Bonnes prospections à tous.

posté par Cyrille Frey
 
lundi 19 avril 2021
Orthoptères
La saison des orthoptères se rapproche: préparez vos prospections

Les jours chauds se rapprochent et avec eux, la bonne saison pour partir à la recherche des criquets, sauterelles, éphippigères, méconèmes, barbitistes, aïolopes et autres oedipodes. En début d'année, Miramella, association référente sur Faune-Rhône pour ce taxon, a réalisé une liste des espèces connues et une carte de l'état des connaissances à consulter ici

Il restait à cette date 30 communes sans aucune donnée et... 287 (sur 293, selon les anciennes délimitations) où le nombre d'espèces connues est inférieur à 35, richesse moyenne estimée par Miramella !

Les orthoptères sont certes, comme tous les insectes (et pas uniquement), un taxon qui exige la plus grande rigueur d'identification, l'usage de la loupe et d'une clé de détermination, mais... pourquoi ne pas commencer cette année ?

Bonnes prospections parmi les sténobothres, miramelles, dectiques et consorts.

L'équipe Faune-Rhône

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 15 avril 2021
Oiseaux
A l'orée de la saison Busards 2021, bilan de la saison 2020

Le printemps est bien là. Les busards cendrés et saint-martin retrouvent leurs sites de nidification. Feront-ils mieux que l'année dernière? On l'attend en tout cas du Busard cendré, qui en 2020 a dû céder son titre de busard le plus prolifique du Rhône à son blafard cousin!

Comment? Pourquoi? Vous le saurez en consultant ce bilan rédigé par Philippe Descollonge, qui a succédé à Patrice Franco à la coordination départementale busards.

N'hésitez pas non plus à contacter la LPO pour rejoindre les équipes de prospection et de protection de ces magnifiques espèces!

(photo: Busard cendré/Loïc Le Comte)

Document à télécharger :  BILAN_SAISON_BUSARD_2020-4670.pdf
posté par Cyrille Frey
 
jeudi 15 avril 2021
Du nouveau sur NaturaList (3): pourquoi "enregistrer ma trace" ?

Enregistrer ma trace ?

Rien à voir avec l'impérieuse nécessité de retrouver son chemin pour ne pas échouer dans la maison d'un ogre qui mange les petits ornithologues (quoique).

Lorsque l’on saisit ses observations sous forme de liste complète en temps réel, sur un point d’observation fixe ou lors d’un parcours pédestre, on pointe la position des animaux observés. Leur distance par rapport à l’observateur est un paramètre important pour certaines analyses statistiques, qui permettent d’estimer des densités de peuplement ou d’évaluer la détectabilité des espèces.

Or, votre localisation précise est une donnée personnelle. Elle entre donc dans le champ du Règlement général sur la protection des données personnelles. C’est la raison pour laquelle, nous demandons votre consentement pour la collecter et l’utiliser. Cette information ne sert évidement qu’à étudier les peuplements d’animaux et pas vos propres déplacements. Elle reste dans le système et n’est accessible qu’aux coordinateurs de suivi, détenteurs de droits particuliers.

Visualiser plus précisément vos observations

Pour vous, enregistrer la trace permet d’accéder à vos observations de façon beaucoup plus intéressante. Ainsi, vous pouvez visualiser la position de toutes les espèces autour de votre point d’observation, le long de votre cheminement ou de votre transect papillons par exemple.

posté par Cyrille Frey
 
mercredi 14 avril 2021
Du nouveau sur NaturaList (2): créez des raccourcis

NaturaList permet d’enregistrer ses observations directement sur le terrain : un gain de temps et de précision très appréciable ! Dans certaines circonstances, comme lors de la réalisation d’un EPOC, il faut pouvoir saisir rapidement. L'application propose trois techniques.

La liste déroulante

Les espèces saisies durant votre session d’observation s’enregistrent dans une liste. Si vous faite une série de points d’écoute, il est souvent plus rapide de faire défiler cette liste, sélectionner votre espèce plutôt que de saisir le nom de l’espèce une nouvelle fois.

Les abréviations

Sur le terrain, saisir Rougequeue à front blanc en toutes lettres serait bien peu effectif. Heureusement NaturaList reconnaît le nom des oiseaux que vous soumettez de façon abrégée. En tapant «r a f », « a f b », « fr b » ou « r fr », le Rougequeue à front blanc apparaît dans la liste proposée par le système. Certains raccourcis sont très efficaces :

- « m » donne immédiatement Accenteur mouchet ;

- « z » donne Bruant zizi ;

- « gr » donne Bergeronnette grise.

Vous pouvez consulter une proposition de liste de d’abréviation ou créer la vôtre selon vos habitudes et vos usages mnémotechniques.

Les raccourcis

Les raccourcis apportent une fluidité remarquable à la saisie. Pour les espèces les plus fréquentes, il vous suffit de faire un appui long sur le nom de l’espèce dans la liste de proposition et NaturaList vous propose de créer un bouton dédié à l’espèce dont vous pouvez adapter la couleur et l’abréviation (4 lettres). A titre d’exemple, le Rougegorge familier peut devenir un bouton rouge « Fam », la Mésange charbonnière un bouton jaune « Méch » et le Troglodyte mignon un bouton marron « Trom ».

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/SlectionPicvert.PNG

Ces boutons se positionnent en haut de page et il suffit de les actionner pour sélectionner l’espèce. Un appui long permet de supprimer un bouton devenu inutile.

On peut les programmer avant de procéder aux inventaires, en fonction des types de milieux prospectés et les guildes d’oiseaux rencontrés. On mettra ainsi le Pipit spioncelle, le Traquet motteux, l’Accenteur mouchet et le Venturon montagnard dans les zones d’alpage, ou le Vanneau huppé, le Canard colvert, la Cisticole des joncs, la Bergeronnette printanière lors d’un inventaire LIMAT par exemple.

 
posté par Cyrille Frey
 
mardi 13 avril 2021
Du nouveau sur l'application mobile NaturaList (v 0.173)

La dernière mise à jour de NaturaList offre de nouvelles fonctionnalités pour une utilisation plus fluide. Le menu général (gros bouton + sur fond jaune en bas à droite) propose désormais un module de saisie dédié aux EPOC et, pour ceux qui y contribuent, à l’enquête LIMAT.

Si LIMAT et EPOC-ODF sont des protocoles particuliers, qui nécessitent une prise de contact avec les coordinateurs locaux de ces enquêtes, le module de saisie EPOC peut, quant à lui, être utilisé quand et où vous voulez.

Le protocole EPOC, qui consiste simplement à réaliser un comptage de 5 minutes, n'importe où, mais en matinée, en utilisant, donc, ce fameux module, et en notant tous les oiseaux que vous observez et parvenez à identifier (sans dédaigner ni corneilles ni moineaux ni ramiers...) est extrêmement utile car il permet une première approche quantitative des populations d'oiseaux communs sans passer par un protocole plus contraignant comme le STOC-EPS. Foncez sur les EPOC!

Il permet de pointer toutes les observations effectuées sur un point fixe pendant cinq minutes. Trois nouveautés rendent ce mode de saisie plus rapide et plus facile à utiliser sur le terrain :

-        trois cercles concentriques de 50, 100 et 150 m de rayon facilitent le positionnement des données sur la carte ;

-        le téléphone vibre au bout de 5 minutes pour indiquer la fin du temps du point d’écoute ;

-        des icônes accélèrent la saisie des principaux codes de reproduction :

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/FauneFrance/FFnews/Coderognnumrot.PNG

Leur signification est la suivante :

1)      Mâle chanteur (ou cris de nidification) en période de reproduction, équivalent du code 2 ou 3 selon que vous utilisez la codification à 16 ou 19 codes atlas;

2)      Individu de sexe indéterminé ;

3)      Mâle (renseigne le détail de l’observation) ;

4)      Femelle (renseigne le détail de l’observation) ;

5)      Couple observé dans un habitat favorable durant la saison de reproduction (code 3, ou 4 selon que, etc) ;

6)      Parades nuptiales ou accouplement ou échange de nourriture entre adultes (code 5 ou 6) ;

7)      Fréquentation d’un site de nid potentiel, distinct d'un site de repos (code 6 ou 7) ;

8)      Signes ou cris d’inquiétude d’un individu adulte (code 7 ou 8) ;

9)      Construction d’un nid, creusement d’une cavité (code 9 ou 10) ;

10)   Jeunes fraîchement envolés (espèces nidicoles) ou poussins (espèces nidifuges) (code 12/13) ;

11)   Adulte entrant ou quittant un site de nid (incluant les nids situés trop haut ou les cavités et nichoirs, le contenu du nid n’ayant pu être examiné) ou adulte en train de couver (code 13/14) ;

12)   Adulte transportant des sacs fécaux ou de la nourriture pour les jeunes (code 14/16) ;

13)   Nid avec adulte vu couvant ou contenant des œufs (code 15/18 ou 19).

Attention : pour les icones 5 et 6, ce sont les couples qui sont quantifiés et non les individus. Ainsi, un effectif de 1 se réfère à 1 couple et renseignera automatiquement 1 mâle et une femelle. Un effectif de 2 indiquera la présence de 2 mâles et 2 femelles.

N’oubliez pas d’enregistrer la trace. Cela permet de calculer la distance entre l’observateur et les oiseaux, un élément important pour les analyses statistiques des EPOC. Le Règlement général sur la protection des données personnelles impose votre accord pour collecter votre propre géolocalisation.

Enfin, depuis le début de l’année, plus de 4500 EPOC ont été effectués en France. Bravo aux participants à ce programme et merci à tous ceux qui se lancent dans ce mode de collecte d’information, chaudement recommandé par Faune-France.  

Remarque : ce nouveau développement n'est pour le moment disponible que pour la version Android de NaturaList.

posté par Cyrille Frey
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 396

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Rhône
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021