www.faune-rhone.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Effraie des clochers 18-20
       - 
Pic mar 18-20
       - 
Grosbec casse-noyaux 19-20
       - 
Pinson du Nord 19-20
       - 
Tarin des aulnes 19-20
       - 
Cisticole des joncs 18-20
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Milan noir 2020
       - 
Moineau friquet 19-20
       - 
Oedicnème criard 19-20
       - 
Hirondelle de rochers 2020
       - 
Cigogne blanche 2020
       - 
Grue cendrée 19-20
       - 
Hérisson d'Europe 19-20
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Crapaud commun ou épineux 2020
       - 
Triton alpestre 2020
       - 
Citron 2020
 - 
Les galeries
Aide, infos et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Questions fréquentes
  Statistiques d'utilisation
Cartes et listes d'espèces
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Biodiversité des communes
 - 
Cartes de présence
Guides d'utilisation
 - 
Manuels d'utilisation
 - 
Saisie mobile avec NaturaList
 - 
Saisie par listes complètes
 - 
Code de déontologie
 - 
Règles concernant la publication de photos
 - 
Nous contacter
Oiseaux des jardins
 - 
L'observatoire Oiseaux des jardins
 - 
Mode d'emploi et tutoriel
 - 
Aides à l'identification
 - 
FAQ Oiseaux des jardins
 - 
Résultats des comptages
Enquêtes et priorités
  Mortalité (routes, lignes électriques)
    - 
Mortalité sous ligne électrique
    - 
Points noirs collisions routières
 - 
Appels à prospection groupe Alerte
 - 
Biodiversité forestière
  Enquêtes et suivis Oiseaux
    - 
EPOC et listes complètes
    - 
Le STOC-EPS
    - 
Milan royal
    - 
Nicheurs rares et mal connus
    - 
Suivi hivernal SHOC
    - 
Zones blanches à prospecter
    - 
Corbeau freux nicheur Lyon Métropole
Oiseaux
Mammifères
 - 
Atlas et portail régional
 - 
Clés de détermination
 - 
Loutre d'Europe
Reptiles
 - 
Zones blanches et mal connues
Amphibiens
Odonates
Orthoptères
Hyménoptères
Publications
  L'Effraie revue
    - 
L'Effraie: derniers numéros
    - 
L'Effraie: archives
    - 
Index des n°14 à 42
 - 
L'espèce du mois
 - 
Articles et synthèses
 - 
Synthèses communales de biodiversité
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 340
 
vendredi 27 mars 2020
Grands classiques des jardins: Moineaux domestique et friquet, ne les confondez plus !

Vous êtes nombreux à répondre à l'appel de la LPO et du réseau Faune-France à saisir vos observations réalisées en confinement.

Parmi les espèces les plus classiques qu'on y observe se trouvent évidemment les moineaux. Il y a encore vingt ans, vous auriez pu, presque n'importe où, sauf en plein Lyon, observer deux espèces: le Moineau domestique et le Moineau friquet. Seulement, seulement !

Le Moineau friquet a presque disparu de la métropole de Lyon, si même il y niche encore, et s'est considérablement raréfié même dans le Rhône "vert". C'est désormais une véritable rareté. Aussi, il convient d'être très vigilant sur son identification afin de ne pas faire apparaître indûment la présence du Friquet là où, hélas, il a disparu.

Avec cette planche (photos: Lydie et Pascal Dubois, Jean-Rémy Mallard, Loïc Le Comte), levez les doutes ! Au besoin, accompagnez vos données de Friquet d'une photo.

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Illustrationsnews/Planchemoineaux.jpg

posté par Cyrille Frey
 
lundi 23 mars 2020
Message extrêmement important: prospections et confinement

Bonjour à tous,

Nous remercions chaleureusement toutes celles et ceux d’entre vous qui se sont lancés dans le défi « Confinés mais aux aguets ».

Nous vous rappelons par ailleurs l’extrême importance de respecter les règles sanitaires de confinement.

Seuls les salariés sont à ce jour autorisés à effectuer certaines missions de terrain sous réserve qu’elles ne les mettent en contact avec personne, parce qu’il s’agit de tâches professionnelles ne pouvant être effectuées par télétravail. La LPO leur a délivré spécifiquement une attestation officielle en tant qu'employeur.

En revanche la LPO ne dispose d’aucune dérogation permettant d’habiliter ou « couvrir » un observateur bénévole qui recueillerait et transmettrait des données manifestement sur un trajet ne rentrant dans aucun des cadres légaux prévus par l’attestation dérogatoire gouvernementale, même s’il ne court pas plus le risque de croiser du monde qu’un salarié lors des missions de terrain susmentionnées. C’est le caractère professionnel et lui seul qui explique la différence de situation. En l'état actuel des consignes d'Etat, aucun non-salarié ne peut se réclamer de la LPO, en cas de contrôle, pour justifier sa présence sur le terrain.

Au reste, en fonction des directives gouvernementales, cette différence peut prendre fin littéralement d’une heure à l’autre. La LPO se tient en permanence informée et conseillée par son cabinet d’avocats pour que tous ses membres, bénévoles et salariés, agissent dans le strict respect de la loi.

Publier des données manifestement recueillies hors du cadre dérogatoire pourrait engager la responsabilité de la LPO, et nous n’avons aucune envie d’être mis en demeure de nous substituer aux forces de l’ordre. En outre, cela ne peut que susciter incompréhensions et tensions de la part des observateurs confinés qui au gré d’une consultation multicritères feraient le même constat. Enfin, faut-il le rappeler, toute sortie est une prise de risque pour sa propre santé et celle de ses proches.

Cette situation est oppressante, étouffante pour tous. Mais nous savons tous quel est le seul moyen de la voir durer le moins longtemps possible.

Nous vous remercions de votre compréhension et de votre aide.

L'équipe Faune-Rhône et LPO Rhône

posté par Cyrille Frey
 
lundi 23 mars 2020
Confinés mais aux aguets: informations complémentaires HORS MODULE OISEAUX DES JARDINS

Bonjour à tous,

Confinement jour 7... Le septième jour, pas question de nous reposer ! Vous êtes nombreux à participer au défi "Confinés mais aux aguets", un grand merci à vous.

Pour que vos formulaires puissent être exploités de la manière la plus aisée par la suite, voici deux petites consignes qui ne vous concernent pas si vous utilisez la fonctionnalité Oiseaux des jardins (ces données seront exploitées séparément):

- certifier que votre formulaire contient toutes les espèces que vous avez identifiées (i.e. que vous n'avez pas délibérément omis les corneilles ou les moineaux, comme on le faisait parfois au siècle dernier)

- lui apposer le label (code étude) "Acasa-Confinés mais aux aguets".

Pour cela, procédez comme suit (capture d'écran ci-dessous):

Une fois votre formulaire saisi et transmis, allez sur Faune-rhone.org et

1/ Cliquez sur Toutes mes données

2/ Cliquez sur l'icône d'édition (petit rectangle jaune clair) de n'importe laquelle des données du formulaire

3/ Dans la page d'édition de la donnée qui s'ouvre, allez sur Modifier le formulaire

4/ Assurez-vous que la case "Toutes les espèces vues ont été signalées" est cochée, sinon cochez-la (nous rappelons que l'intérêt du formulaire est précisément de noter tout ce qu'on a identifié - seul le Pigeon biset domestique, qui n'appartient pas vraiment à la faune sauvage, peut être laissé de côté)

5/ Ouvrez le menu déroulant "Code étude" et sélectionnez [Acasa]Confinés mais aux aguets. Cette fonctionnalité habituellement utilisée pour estampiller les études financées est exceptionnellement ouverte à tous pour utiliser ce code.

Merci à tous !

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/Documents/Confins/CaptureEditionFormulaire.JPG

posté par Cyrille Frey
 
vendredi 20 mars 2020
Confinés mais aux aguets !

Comme nous vous y invitions dans une précédente news, c'est désormais tout le réseau Faune-France qui vous appelle à profiter, si l'on ose dire, du confinement pour (re)découvrir la nature ordinaire sur le pas de notre porte (au sens propre).

Pour rendre cette collecte encore plus efficace, nous vous invitons à utiliser largement la fonctionnalité "Liste complète". Qu'est-ce donc ?

Il peut s'agir :

- de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

- de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC, dans ce cas merci de l'indiquer en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.

- de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

 

Pour savoir comment faire des listes complètes :

Sur Faune-France ou un Faune local ;

Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau, idéal pour les EPOC

Sur NaturaList en listant toutes les espèces détectées, idéal pour les listes de plus de 10 minutes.

Ne vous cantonnez pas aux oiseaux. Hérissons, écureuils, osmies, papillons de jour et de nuit... sont à saisir aussi, si vous vous sentez capable de les identifier (car pour certains insectes c'est... compliqué !)

Si vous êtes actifs sur les réseaux sociaux, relayez l'initiative et n'hésitez pas à partager vos belles découvertes avec sur Twitter, le mot-clé #SauvagesConfinement

posté par Cyrille Frey
 
mardi 17 mars 2020
INFORMATIONS IMPORTANTES: CORONAVIRUS

Avec la pandémie de coronavirus, une sinistre réalité (de plus) vient s'imposer à nous.

Dans le strict respect des consignes de santé publique données par le gouvernement, la LPO Rhône suspend jusqu'à nouvel ordre toutes ses sorties et activités impliquant des bénévoles.

Les règles de confinement annoncées le 16 mars au soir impliquent également pour tous nos contributeurs bénévoles l'impossibilité de sortir prospecter. N'exposez pas votre santé et celles des autres !

Toutefois, afin de ne pas "perdre la main", voici ce que nous vous proposons:

Au rythme où vous le souhaiterez, pourquoi pas tous les matins, réalisez un EPOC - un comptage complet des oiseaux visibles pendant 5 minutes en utilisant la fonctionnalité "Liste complète" de l'application NaturaList ou le Formulaire journalier sur le site Faune-Rhône - depuis votre fenêtre, votre balcon, votre jardin, tout ce qui vous est possible dans le strict cadre des consignes gouvernementales.

Notez également les autres espèces que vous observez dans ce cadre, osmies sur la fenêtre, papillons sur la balconnière.

Cela assurera une continuité minimale de la collecte de données naturalistes, nous offrira peut-être de bonnes surprises, un lot de données très homogène donc intéressant à analyser, et nous fera à tous conserver un lien avec la nature.

Nous ne savons rien de la durée de cette crise ni de l'ampleur du confinement, qui pourrait encore se durcir à l'avenir.

Une dernière fois, respecter les instructions de santé publique est la priorité absolue, qui s'impose à tout le reste. La faune sauvage va sans aucun doute profiter, loin de nos jumelles, de cette pause forcée de nos sociétés humaines. Patientons, courage, gardons contact, et

#RestezChezVous 

L'équipe Faune-Rhône

posté par Cyrille Frey
 
mardi 3 mars 2020
L'Effraie n°50 LPO-Rhône
Voici le nouveau numéro de notre revue trimestrielle, l'EFFRAIE :
Au sommaire :
.Editorial
·Réflexions autour d’une catégorisation du complexe «Clinique/Hôpital de jour Lyon Champvert» en refuge LPO, argumentée d’observations ornithologiques effectuées durant le mois de novembre 2019    Loïc LE COMTE
·Une double reproduction du Grand-duc d’Europe dans le Rhône en 2019   Sylvie et Bernard FRACHET
·Hivernage d’un groupe d’Oedicnèmes criards dans le Grand Est lyonnais durant l’hiver 2019-2020  Dominique TISSIER
·Dix ans de données sur un carré STOC lyonnais  Cyrille FREY (LPO-Rhône)
·      INFO ORNITHO :
Chronique : quelques données remarquables de l’hiver 2019-2020
Encore des Mouettes rieuses baguées à Lyon
 
Pour télécharger les articles individuellement, rendez-vous sur cette page
 
Un grand merci à tous ceux qui ont permis sa réalisation.
Bonne lecture à tous !

Document à télécharger :  L'Effraie n°50 - LPO-Rhône
posté par Dominique Tissier
 
mardi 11 février 2020
Oiseaux
STOC-EPS: il est encore temps de participer

Malgré l'augmentation considérable du nombre de données saisies dans Faune-Rhône, y compris par listes complètes (vous vous souvenez ? Très important, les listes complètes !), il est toujours indispensable de faire vivre le programme STOC-EPS. Ne serait-ce que pour le côté échantillonnage du territoire, et parce que c'est un lot de données bien calibré qui remonte désormais à 25 ans (au niveau national).

Nous sommes en février, il est encore temps de postuler pour un carré. Le prérequis est de savoir reconnaître les chants d'oiseaux de la région et d'être prêt à se mobiliser deux matinées au cours du printemps à un mois d'intervalle (grosso modo bien sûr, ce n'est pas au jour ni même à la semaine près), dans les deux heures qui suivent le lever du soleil.

Tous les détails sur le protocole sont ici

Pour participer contactez cyrille.frey[@]lpo.fr en indiquant dans quelle partie du territoire vous désirez un carré, sachant que la métropole et l'est lyonnais sont déjà assez densément couverts.

D'avance merci à tous !

posté par Cyrille Frey
 
vendredi 7 février 2020
Appel à prospections bénévoles: connaissez-vous le parc Sergent Blandan ?

La caserne Sergent Blandan, autrefois dénommée fort Lamothe en raison de la présence en son centre du château de la Motte, construite au plus tard au XVe sur une motte (jusque-là, ça se tient) tient son nom du sergent Blandan qui…

BREF MAINTENANT C’EST UN PARC.

Un parc de 20 hectares (enfin, en arrondissant un peu) situé entre la Guillotière, le cimetière du même nom et le boulevard des Tchèques et des Slovaques, dans un coin de la ville de Lyon qui avait un cruel besoin de verdure.

 Et bien figurez-vous que malgré la création de ce parc dans les années 2000 (avec une partie « sauvage » achevée l’année dernière), nous n’avons pour ainsi dire pas plus de données dedans que de beurre en broche.

Et c’est fâcheux, car il est souvent question, dans les argumentaires métropolitains en matière de biodiversité, de ce parc dont les qualités écologiques réelles nous sont, pour l’heure, à peu près inconnues (même si on sait qu’il est assez improbable que s’y ébattent des échasses et des outardes barbues, je vous le concède).

Ladite métropole, alertée par nos soins, nous finance cette année un suivi avec plusieurs passages printaniers, mais ce serait quand même très bien de disposer de données supplémentaires bénévoles pour corser la sauce et approfondir la connaissance.

Je vous livre ces informations pour ce qu’elles sont en ajoutant que l’endroit est très accessible en transports en commun, qu’il présente l’attrait de la nouveauté, de l’inconnu, et de vieilles pierres insolites de diverses époques, ainsi que d’un couple de Faucons crécerelles qui niche du côté de la grande caserne peinte en jaune canari, subséquemment je suis sûr que vous saurez répondre à ce pressant appel et accorder au sergent Colgate (ben oui, le sergent blanc-dent) l’attention qu’il mérite.

D'avance, merci à tous !

posté par Cyrille Frey
 
mardi 28 janvier 2020
Oiseaux
Comptage des corbeautières 2020: cherchez maître corbeau sur son arbre perché

Après les éditions 2015 et 2018, la métropole de Lyon soutient la LPO dans un nouveau comptage aussi complet que possible des colonies de Corbeaux freux de son territoire. Les suivis menés ces cinq dernières années montrent que ce mal-aimé entre tous est loin de "pulluler" ou de "proliférer".

Quoi qu'il en soit, sa connaissance est le meilleur moyen de nourrir une médiation juste et transparente à son sujet. Comme, en plus, le comptage des corbeautières est assez simple et accessible à tous, pourquoi ne pas participer en prenant en charge un secteur, un quartier, une colonie ?

Vous trouverez en document joint une aide à l'identification (il s'agit de bien le distinguer de ses cousins).

Pour les détails sur le comptage, les sites où le chercher, les contacts pour vous inscrire, suivez ce lien 

Document à télécharger :  Fiche_identificationFreux-7858.pdf
posté par Cyrille Frey
 
vendredi 17 janvier 2020
Oiseaux
Le comptage oiseaux des jardins, c'est dans moins de dix jours

Samedi 25 et dimanche 26 janvier, c'est le comptage hivernal des oiseaux des jardins ! Une action de science participative simple pour mieux connaître l'état des populations de nos voisins ailés.

On rappelle: Vous créez (si ce n'est déjà fait) votre jardin sur Faune-Rhône en allant ici (c'est tout simple, laissez-vous guider)

Le jour J, vous vous posez une heure dans votre jardin, vous notez tous les oiseaux qui s'y posent, vous retenez l'effectif maximal par espèce, ensuite un clic sur votre jardin et vous complétez le formulaire.

Vous trouverez même des modes d'emploi ou des tutoriels vidéo, si vous préférez, sur cette page-ci

Des aides à l'identification ici

Et bien sûr, visitez le site national oiseauxdesjardins.fr

Cette année, nous attirons spécialement votre attention sur l'identification des moineaux. En effet, le Moineau friquet, autrefois commun, est désormais très rare et il est important d'être sûr de soi au moment d'en saisir une donnée. N'hésitez pas à ajouter une photo, même floue, à votre donnée ! Consultez la fiche jointe pour réviser les critères.

Et maintenant, surveillez vos mangeoires. Ils arrivent !

(photo: Bouvreuil pivoine, un hivernant rare, mais bien présent cette année)

Document à télécharger :  Attentionauxconfusions-moineaux-9083.pdf
posté par Cyrille Frey
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 340

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Rhône
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020