www.faune-rhone.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Effraie des clochers 18-19
       - 
Pic mar 15-19
       - 
Bergeronnette printanière 2019
       - 
Cisticole des joncs 18-19
       - 
Hirondelle de fenêtre 2019
       - 
Hirondelle rustique 2019
       - 
Martinet à ventre blanc 2019
       - 
Martinet noir 2019
       - 
Moineau friquet 17-19
       - 
Oedicnème criard 2019
       - 
Pie-grièche écorcheur 2019
       - 
Pouillot de Bonelli 2019
       - 
Tourterelle des bois 2019
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 2019
       - 
Pouillot fitis 2019
       - 
Bondrée apivore 2019
       - 
Hérisson d'Europe 18-19
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2019
       - 
Triton alpestre 2019
       - 
Citron 2019
       - 
Osmia (Osmia) cornuta 2019
       - 
Anthophora (Anthophora) plumipes 2019
 - 
Les galeries
Aide, infos et stats
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Questions fréquentes
  Statistiques d'utilisation
Cartes et listes d'espèces
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Biodiversité des communes
 - 
Cartes de présence
Guides d'utilisation
 - 
Manuels d'utilisation
 - 
Saisie mobile avec NaturaList
 - 
Saisie par listes complètes
 - 
Code de déontologie
 - 
Règles concernant la publication de photos
 - 
Nous contacter
Oiseaux des jardins
 - 
L'observatoire Oiseaux des jardins
 - 
Mode d'emploi et tutoriel
 - 
Aides à l'identification
 - 
FAQ Oiseaux des jardins
 - 
Résultats des comptages
Enquêtes et priorités
  Mortalité (routes, lignes électriques)
    - 
Points noirs collisions routières
    - 
Mortalité sous ligne électrique
 - 
Appels à prospection groupe Alerte
 - 
Biodiversité forestière
  Enquêtes et suivis Oiseaux
    - 
EPOC et listes complètes
    - 
Le STOC-EPS
    - 
Faucon crécerelle nicheur à Lyon
    - 
Moineau domestique Lyon Métropole
    - 
Milan royal
    - 
Nicheurs rares et mal connus
    - 
Suivi hivernal SHOC
    - 
Zones blanches à prospecter
Oiseaux
Mammifères
 - 
Atlas et portail régional
 - 
Clés de détermination
 - 
Loutre d'Europe
Reptiles
 - 
Enquête participative Orvet fragile
 - 
Zones blanches et mal connues
Amphibiens
Odonates
Orthoptères
Hyménoptères
Publications
  L'Effraie revue
    - 
L'Effraie: derniers numéros
    - 
L'Effraie: archives
    - 
Index des n°14 à 42
 - 
Articles et synthèses
 - 
L'espèce du mois
 - 
Synthèses communales de biodiversité
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
|<
<
4
5
6
7
8
9
10
11
12
>
>|
Nbre/page :
nbre : 298
 
lundi 12 février 2018
Oiseaux
Lyon: mettons les moyens pour les hiboux !

Le Hibou moyen-duc niche-t-il encore à Lyon ? Ou doit-il rejoindre la cohorte des espèces disparues de notre bonne ville ? Un seul moyen de le savoir : le rechercher.

Pour cela, nous faisons appel à vous, contributeurs réguliers de Faune-Rhône sur Lyon et l’ouest lyonnais : et si vous l’alliez taquiner un brin ?

Le dernier secteur où l’espèce est pressentie n’est pas la plus prospectée, mais pas la plus désagréable non plus : il s’agit du quartier de Champvert (5e arrondissement). C’est-à-dire tout le quartier très arboré, au revers de Fourvière, qui s’étend le long de l’avenue Barthélémy Buyer, entre la bretelle d’accès au tunnel de « Tassin nord » et la rue des Aqueducs au sud. Le parc de la Garde en fait partie.

Trois données ont été obtenues dans ce secteur depuis 2011, mais la prospection de 2016 n’a rien donné. Les arbres favorables sont encore nombreux, mais où seraient les zones de chasse ?

En tout cas il vous est proposé de rechercher la bête dans ce quartier, d’abord en mars (mais son chant porte si peu !), puis en juin, quand les jeunes encore dépendants quémandent à grands cris.

Préférez les secteurs les plus arborés, notamment de résineux de fort diamètre – cela fera déjà pas mal de surfaces potentielles.

Et bien sûr, rien n’interdit de rechercher l’espèce dans d’autres zones boisées de l’agglomération. Il existe une donnée du côté du fort Saint-Jean : les peu accessibles écharpes boisées du défilé de la Saône pourraient bien receler des surprises. Ou encore les quartiers très arborés des hauteurs d’Oullins ou de Sainte-Foy ?

C’est à vous !

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 8 février 2018
Oiseaux
Comptage oiseaux des jardins de janvier: premiers chiffres

Alors que tous, peut-être, n'ont pas encore saisi leurs données, les premières estimations sont tombées pour le comptage Oiseaux des jardins de l'hiver 2018...

190 jardins ont transmis des données.

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/OiseauxDesJardins/Resultats/CarteJardinsParCneProvisoire.JPG

 

Cela représente près de 1900 données et 50 espèces...

http://files.biolovision.net/www.faune-rhone.org/userfiles/OiseauxDesJardins/Resultats/EspecesParJardin_1.jpg

Des analyses plus poussées viendront mais d'ores et déjà bravo et merci à tous !

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 1 février 2018
Oiseaux
Quand on revient bredouille... Du bon usage de l'effectif "zéro" et du code atlas 99

Faune-Rhône offre la possibilité de saisir la valeur zéro dans le champ Effectif d’une donnée. Pour les oiseaux, en période de reproduction, le système propose alors automatiquement un code atlas 99 « Espèce absente malgré des recherches ». On appelle cela une donnée négative ou donnée d’absence. Elle apparaît sur les cartes sous la forme d’une croix entourée d’un cercle.

Mais dans quelle situation utiliser… ou ne pas utiliser cette fonctionnalité ?

Évidemment pas pour saisir « zéro pygargue à queue blanche » de retour du parc de la Tête d’Or, ni même zéro baleine à bosse à la confluence Rhône-Saône le premier avril (je vous vois).

1/ Les cas où il ne FAUT PAS saisir un effectif à zéro

« J’en ai vu mais je ne sais plus combien »

Dans le cas où l’espèce serait bien présente mais où vous n’auriez pas pu ou pas voulu la compter : dans ce cas, il faut laisser « 1 » et choisir « Non compté » dans le champ Précision.

« J’ai vu des indices, mais pas l’animal » (loges de pics, pelotes, empreintes, traces, nids…)

Si vous voyez des signes manifestes d’activité de Pic noir, de Castor… ou des empreintes ou des crottes d’un mammifère… mais pas l’intéressé lui-même, notez « minimum 1 » et explicitez la chose dans le champ Remarque.

Même chose dans le cas de découverte de pelotes de réjection. Vous visitez une grange. Il n’y a pas d’Effraie mais un joli stock de pelotes de réjection, ce qui veut dire que l’espèce passe régulièrement. Que faire alors ? Surtout pas de « 0 » : là encore, notez soit « minimum 1 » soit « Non compté » (et laissez 1 dans le champ Nombre d’individus).

Enfin dans le cas d’un nid d’hirondelle ou de rousserolle découvert en automne ou en hiver : si vous l’estimez en assez bon état pour avoir servi au printemps précédent, notez l’espèce en « Non compté », avec un code atlas 19 pour un nid découvert, mais (très important) avec une date printanière fictive, par exemple le 1er juin de l’année courante. Cela évitera de faire apparaître une donnée d’Hirondelle en plein mois de décembre !

 

2/ Les cas où il FAUT saisir une donnée à zéro

 

Saisir un effectif à zéro doit traduire le fait que l’espèce ait été activement et spécifiquement recherchée, avec de vrais espoirs de succès, et n’ait pas été trouvée.

 

Le cas le plus typique est celui de la repasse négative au Pic ou au Rapace nocturne dans un milieu jugé favorable. Mais ce n’est pas le seul.

 

De manière générale, une donnée d’absence reste une donnée, mais elle aura plus de sens et d’intérêt en termes de connaissance et de protection dans le cas d’espèces qui font l’objet de campagnes de prospection spécifique (Rapaces nocturnes, Pic mar, Moineau friquet), et lorsque vous vous êtes rendu sur un site ou dans un milieu où vous aurez recherché spécifiquement une espèce en vain.

Dans le cas des rapaces nocturnes, la saisie d’une données d’absence aura un sens en cas de non-réponse à une repasse (Chevêche d’Athéna) ou si aucun oiseau n’est observé dans un site a priori favorable (carrière pour le Grand-Duc ou grange pour l’Effraie des clochers).

Ce sera également judicieux dans le cas d’une repasse au Pic mar ou cendré qui n’aurait pas donné de résultat.

Autre cas pertinent de donnée négative : l’absence d’une espèce remarquable sur un site où sa présence est habituelle, ou récemment signalée. Par exemple si vous prospectez une parcelle qui abrite en temps normal un rassemblement automnal d’œdicnèmes et que cette parcelle est vide, il sera utile d’indiquer « zéro Oedicnème criard ». Idem, si vous passez sur un site où l’on a signalé la veille un Aigle criard, un Pouillot verdâtre ou un Jacamar des Andes et que vous ne le retrouvez pas, il y aura un intérêt à noter zéro – vérifiez tout de même que personne ne l’a déjà fait le jour même.

3/ Comment bien saisir une donnée d’absence

Pour saisir correctement une donnée d’absence deux champs sont à renseigner.

-          Le premier, évidemment, est  « Nombre total d’individus », où 0 sera indiqué.

-          Le second est aussi important, il s’agit du code atlas. Dans la liste, le code 99 signifie « Espèce absente malgré des recherches ». L’utilisation de ce code par défaut pour toute donnée d’absence permet de la considérer à part dans les consultations multicritères.

Ceci permet de faciliter le travail d’extraction et d’analyse des données de la base, alors qu’une donnée avec zéro individu code 99  sera mélangée aux autres données (de présence) sans code atlas.

Merci à tous !

L'équipe Faune-Rhône

posté par Cyrille Frey
 
lundi 29 janvier 2018
Mise à jour de la carte des zones sans données

Depuis deux ans, Faune-Rhône vous permet de vérifier quelles sont les mailles de 1x1 kilomètre pour lesquelles il n'existe aucune donnée. Ces cartes sont remises à jour en fin d'année.

En 2017, vous avez été particulièrement actifs pour prospecter ces terrae incognitae, et celles-ci ont fortement régressé, bravo !

Vous pouvez donc découvrir où nous en sommes dans les différentes rubriques "Zones blanches à prospecter" en ce qui concerne les oiseaux, les reptiles et les amphibiens,

Ou bien accéder directement ici aux fichiers KML (Google Earth) des mailles blanches : oiseaux, reptiles ou amphibiens

Belles découvertes à tous !

posté par Cyrille Frey
 
mardi 23 janvier 2018
Oiseaux
27-28 janvier, comptage Oiseaux des jardins: révisez le protocole !

Aujourd'hui, nous allons réviser un peu de méthode !

Comment compter les oiseaux de son jardin dans les règles de l'art et saisir les données de manière à ce qu'elles soient transmises à la LPO et au Muséum d'Histoire naturelle ?

C'est très simple et la LPO vous propose pléthore de modes d'emploi, tutoriels et schémas en tous genres.

Rendez-vous ici pour consulter celui que vous préférez !

posté par Cyrille Frey
 
lundi 22 janvier 2018
Oiseaux
Rappel: ce week-end, comptez les oiseaux de votre jardin !

Rappel: Pour la 6ème année consécutive, la LPO et le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) vous proposent, ce week-end (27-28 janvier), de consacrer une heure de votre temps à observer les oiseaux présents dans votre jardin et à les recenser.

Ce comptage permettra de préciser les tendances d'évolution des oiseaux communs dont beaucoup sont désormais menacés !

Pour ce faire, utilisez le module Oiseaux des jardins (Transmettre mes observations/Oiseaux des jardins)

Retrouvez tous les détails sur le site oiseauxdesjardins.fr

Merci à tous !

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 18 janvier 2018
Oiseaux
Un an au 9, impasse du Progrès: petite synthèse urbaine

Cette semaine marque l'anniversaire de l'emménagement de la LPO Rhône au 9, impasse du Progrès, à Villeurbanne.

Voici une petite synthèse issue d'une pression d'observation brutalement augmentée sur un coin de rue, au fond de la banlieue...

Document à télécharger :  OiseauxUnAnAuLocal-6323.pdf
posté par Cyrille Frey
 
lundi 15 janvier 2018
Oiseaux
Le 27-28 janvier, comptez les oiseaux de votre jardin

Il fait froid. Il fait gris. Il ne reste plus de papillotes ni de Mon Chéri.

Bref, c'est l'hiver et on s'ennuie. On s'ennuie ? Jamais de la vie avec les oiseaux ! Et le 27-28 janvier, c'est le retour du comptage national des oiseaux des jardins, version hivernale.

Comment faire ?

Pas besoin d'être spécialiste, ce protocole concerne les oiseaux communs.

Il vous suffit de vous poster pendant une heure, dans votre jardin, le samedi 27 ou le dimanche 28 janvier et de compter les oiseaux que vous observez pendant une heure. Ne notez que ceux qui se posent dans le jardin, non ceux qui se bornent à le survoler. Pour en voir le plus possible, privilégiez la fin de matinée.

Pour la saisie, créez votre jardin sur Faune-Rhône, rubrique Saisir des données, Oiseaux des jardins, Ajouter un jardin (si ce n'est pas déjà fait !) Vous pourrez ensuite y saisir les données à l'aide d'un module très simple. Au besoin, jetez un oeil au mode d'emploi ou au tutoriel vidéo

Vous pouvez réaliser plusieurs sessions de comptage d'une heure et saisir les résultats. Toujours une saisie par session, bien entendu, surtout pas une somme totale ! Il en résulterait des chiffres biaisés et vos données ne pourraient pas être exploitées.

Une nouvelle rubrique est apparue sur Faune-Rhône avec des manuels, des fiches... Regardez dans la colonne de gauche, après les Guides d'utilisation !

Sur le site national www.oiseauxdesjardins.fr vous trouverez de nombreuses informations, aides à l'identification, fiches descriptives...

À quoi ça sert ??

L’observatoire des oiseaux des jardins, c’est du sérieux. Pour preuve, il y a le Muséum derrière. Des milliers de participants, des centaines de milliers d’oiseaux comptés : en jargon scientifique, ça s’appelle un échantillon représentatif.

L’hiver, pour un oiseau, est un simple et crucial problème de combustible : il doit alimenter sa chaudière interne. Dans ce cas, bien protégé par son édredon de plumes, il ne craindra guère le froid. Mais que les calories manquent, et c’est le refroidissement et la mort. De là, nécessité de se déplacer à la recherche de graines, de fruits, de bourgeons, d’une araignée tapie dans une fissure. Souvent, les oiseaux se rassemblent en bandes pour mieux exploiter le territoire… et votre jardin en sera un jour rempli, le lendemain vide. Il n’empêche ! Des milliers de participants au comptage, cela donne une photo représentative. L’idée est de toute façon moins d’obtenir un chiffre qu’un indicateur qui sera comparé d’année en année.

Et vous, vous aurez la joie d'apprendre à observer, à remarquer ce que peut-être vous n'aviez pas l'habitude de voir. Compter les oiseaux autour de nous, c’est prendre le temps d’admirer leur beauté, leur diversité, leur lutte quotidienne pour la vie, de découvrir un monde qui, souvent, nous échappe.

Savoir se rendre disponible à la beauté gratuite du vivant, à sa diversité, son ingéniosité… Savoir prendre soin de plus fragile que soi, non seulement pour nous-mêmes, mais pour ceux qui nous entourent, et aussi ceux qui nous suivront et voudront aussi s’en émerveiller : pas de doute, il y a de la recherche de bien commun là-dessous. Pourquoi s'en priver ?

Non, on ne s'ennuie plus jamais quand on a pris l'habitude d'observer les oiseaux !

Rendez-vous le 27 ou le 28 janvier !

posté par Cyrille Frey
 
jeudi 11 janvier 2018
Collisions routières faune sauvage: recherche d'observateurs pour tronçons tests

Vous connaissez tous l'histoire de Paf-la-chouette-effraie, dite aussi "recherche des points noirs collisions routières/faune sauvage"...

Voici un nouvel appel à participation pour traquer ces lieux sinistres et les éliminer : en partenariat avec le Centre d'Ecologie Fonctionnelle et Évolutive de Montpellier, la LPO régionale recherche des observateurs prêts à suivre des tronçons tests pour évaluer différents paramètres liés à la collecte des données de mortalité.

Il s'agit de suivre un ou plusieurs tronçons échantillons, en voiture, 5 jours consécutifs à plusieurs périodes de l'année (janvier, mars, mai, août et octobre).

L'objectif n'est pas de détecter un maximum de cadavres mais de faire un suivi en conditions habituelles d'observation (en voiture, vélo, moto...) selon vos habitudes.

Un trajet domicile-travail peut parfaitement être pris comme tronçon échantillon. L'objectif est d'avoir la diversité la plus importante possible dans les tronçons routiers étudiés (petites et grande routes, autoroutes...). Afin d'avoir des informations les plus précises possibles, il faudrait plusieurs tronçons par département.

Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter rapidement Julien GIRARD-CLAUDON julien.girard-claudon[@]lpo.fr

Merci à tous !

posté par Cyrille Frey
 
lundi 8 janvier 2018
Oiseaux
Wetlands, Laridés: samedi 13 janvier, c'est jour d'oiseaux d'eau

Rendez-vous sur toutes les grandes zones humides du département ce samedi ! Comme tous les ans, ce sera le jour du comptage simultané, d'un bout à l'autre du monde, des oiseaux d'eau hivernants.

Cette vaste opération permet d'obtenir une "photo" fiable, comparable aux années passées, des effectifs de canards, oies, cygnes... sans craindre les doubles comptes liés aux déplacements incessants des oiseaux d'un lac à l'autre.

Pour les plus motivés, ou au contraire les moins lève-tôt, la journée se poursuivra par un comptage des dortoirs de laridés (mouettes/goélands) à partir de 16 heures.

Attention: l'inscription est obligatoire pour pouvoir se répartir au mieux entre les différents sites. Retrouvez tous les détails et les modalités sur le site de la LPO Rhône.

Les sites comptés seront le complexe de Miribel-Jonage, le Rhône en aval de Lyon (Pierre-Bénite) et les bords de la Saône du côté de Belleville et d'Arnas.

posté par Cyrille Frey
page :
|<
<
4
5
6
7
8
9
10
11
12
>
>|
Nbre/page :
nbre : 298

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation Rhône
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019